Lors du conseil du 13 février, la nouvelle assemblée communautaire, sortie des urnes en mars dernier et présidée par Damien Castelain, a adopté son budget 2015. Le pire était craint avec prés de 20 millions d’euros de dotations d’Etat en moins cette année. La Métropole européenne de Lille (MEL) parvient pourtant cette année à maintenir un haut niveau d’investissement à 413 millions d’euros. Un tour de force possible grâce à l’augmentation des bases de la fiscalité. La MEL s’engage également à faire grimper le taux de réalisation des projets.

Les priorités du mandat sont clairement traduites dans ce budget 2015 : le développement économique et la recherche, dont les dépenses d’investissement et de fonctionnement augmentent de 18%. L’aménagement du territoire et de l’urbanisme ensuite, qui voit son budget croître de 7%. Quant aux logements et aux transports, les dépenses sont quasi-stables (respectivement -3% et -2%).

Ce budget est probablement le premier et le dernier du mandat à ce niveau d’investissement. Les baisses cumulées des dotations de l’Etat sont évaluées à 186 millions d’euros sur 4 ans.

 

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules :
  • 1 an (10 n° + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 n° + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×