image-chef-chantier-emploi-releve-voix-FFB-scott-blake

L’emploi, la mère des batailles en quête de relève

Les frigos sont globalement pleins, on manque de « cuisiniers »

Les frigos sont pleins : nos carnets de commande sont bons. Mais nous manquons d’oxygène : malgré des prix qui augmentent (+ 2,2% en 2019), la hausse des portrait-président-ffb-59-62-benoit-loison- emploi-releve-btpcoûts des matériaux (+2,2%) et celle des salaires (+3,5%) assèchent nos trésoreries. Les frigos sont pleins mais nous manquons de cuisiniers : nous avons besoin de recruter à tous les étages, nous avons besoin de talents, de jeunes « chefs » et d’apprentis. La donne a changé, les codes ont changé : c’est à nous de nous vendre, d’innover. L’emploi est la mère des batailles, la FFB 5962 en mobilisation générale : nouveaux supports de promotion des métiers, intensification des événements comme les Coulisses du Bâtiment, les Worldskills vitrines de l’excellence, expérimentations de recrutement par le sport, qualification des offres et mises en relations : le plan de bataille sera lancé prochainement. Nous, artisans, entrepreneurs de bâtiment, dirigeants d’entreprises de toutes tailles, savons parler avec passion de nos métiers mais, donnons aussi la parole à nos équipes, véritables ambassadeurs.

 

Détecter la relève

Tendons aussi le micro à nos futurs coéquipiers comme Marwan, 13 ans, du collège Jean Deconninck de Saint-Pol-sur-Mer, présent à la visite de chantier du stade tribut à Dunkerque. Et à Dolane, élève de 4ème au collège Marguerite Berger de Pas-en-Artois, rencontrée sur le chantier Parc des Bonnettes, dans le cadre de l’opération de promotion et d’accueil des collégiens, les Coulisses du bâtiment. « Je rêve de travailler dans le bâtiment depuis tout petit, mon grand frère est un maçon heureux ». portrait-image-marwan-jeune-emploi-ffbPour Marwan, le bâtiment c’est : « travailler en équipe hors d’un bureau, construire quelque chose de ses mains pour les autres ». Il poursuit : « Je veux être conducteur de travaux. Je vise le bac d’abord mais j’ai 16 de moyenne générale ». A la question quelles qualités faut-il pour travailler dans le bâtiment ? La réponse de Marwan fuse : « intelligent, respectueux des autres et des délais ». Dolane, elle, ambitionne et se prépare, depuis 2 ans, à intégrer une entreprise de construction de maisons individuelles. Elle et sa sœur, accompagnées par une entreprise, ont participé à l’extension de la maison familiale. Le goût du travail manuel, la mise en œuvre, le sourire de sa maman ont fini de convaincre la jeune fille que « c’était sa voie ». Quand ? « Dès que possible en apprentissage à l‘issue de ma 3ème ». Marwan, Dolane ne sont ni des « personnages » fictifs ni isolés. Il en existe encore faut-il savoir les repérer, aller les chercher, dans les collèges, dans les lycées, dans les clubs de sport, c’est le cœur de mission de notre fédération, le cœur de notre action dans les mois qui viennent.

 

Si ce sujet vous passionne, si vous êtes prêt à vous engager : rejoignez-nous, partager vos idées, vos métiers, vos passions.

Contact : Christine Dujardin : 03.20.72.87.14