francois_thiery_cis_HD-2

Motivation et implication des salariés, un moteur pour l’entreprise

par François Thiery, Secrétaire Général de la Caisse des Institutions Sociales du BTP Nord-Pas-de Calais

Si les signaux de reprises de notre activité apparaissent, certaines contraintes de gestion de la motivation et de l’implication des salariés demeurent.
D’abord, un double constat, selon le baromètre Edenred-Ipsos 2011 : la démotivation revient fréquemment parmi les salariés. L’étude démontre par ailleurs que les éléments de motivation restent majoritairement centrés sur leur pouvoir d’achat. Mais pour un manager, considérer la rémunération comme le levier principal pour motiver ses équipes est un tort, puisque cette vision ne peut se jouer qu’à court terme. Le risque est donc de délaisser les autres leviers.
En effet, pour jouer sur la motivation d’un collaborateur, il convient de satisfaire ses besoins de manière transversale. Il s’agit en premier lieu des besoins de sécurité : assurer un salaire pour son foyer. Les besoins d’appartenance à l’entreprise, de reconnaissance de son travail sont à considérer. Ici, les leviers sont plutôt le relationnel, le cadre de travail, les postes à responsabilité et l’ensemble des « plus » de l’entreprise. Le manager cherchera aussi à le faire adhérer à ses valeurs. Tout ceci constitue les fondements à la motivation et à l’implication. Le service d’augmentation du pouvoir d’achat proposé par la CIS BTP, tout comme les aides financières et aides sociales jouent ce double rôle : répondre au besoin essentiel monétaire du salarié pour ses achats du quotidien, jusqu’à ses loisirs et ses vacances, et développer une culture d’entreprise basée sur l’accompagnement et l’épanouissement personnel du salarié.