Future construction de 42  logements sur la Zac de l’Europe à Lille.

Future construction de 42 logements sur la Zac de l’Europe à Lille.

Lille : Bouwfonds Marignan va construire 42 logements

Bouwfonds Marignan va construire 42 logements collectifs BBC/RT 2012 d’une surface de 2 448 m² sur la ZAC Arras Europe à Lille (14 logements collectifs et 28 logements intermédiaires). Sont également prévus un jardin commun arboré et 42 places de parking en sous-sol. L’architecte mandataire est l’agence Olgga (Paris /Lille). Le bureau d’études techniques est Sogeti.
L’opération s’insère dans le projet de renouvellement urbain du quartier Lille Sud.
Le projet urbain prévoit le désenclavement de ce quartier, par la création de voies nouvelles, la création d’un parc de logements attractifs, de nouveaux équipements, de places structurant l’espace public et d’un parc de 4ha.
L’ambition forte de ce nouveau plan d’aménagement est de réinstaller la nature dans le paysage urbain dans une densité maîtrisée. En effet, les qualités paysagères préexistantes du site sont mises en avant et accentuées autour d’un vaste parc accueillant les nouveaux équipements publics.
Le terrain se situe au croisement de plusieurs échelles urbaines (du bâtiment de logements collectifs à la maison de ville).
Il se développe en « L ». Il est bordé par 2 voies nouvelles (rue de la Méditerranée au nord-est et rue de l’Amérique au sud-est) et le cimetière militaire au sud.
Le parti pris de l’architecte est de jouer avec ces différents gabarits :
Un bâtiment collectif de 17 logements à R+5 sur la rue de la Méditerranée, créant un signal.
Et un « skyline » à R+1/R+2, sur la rue de l’Amérique, rassemblant 23 logements intermédiaires.
L’espace libéré en cœur d’îlot permet l’implantation d’un grand jardin commun arboré orienté sud et sans vis à vis.
Les logements proposés sont traversants et bénéficient tous d’un espace extérieur privatif généreux.
Le stationnement se fait dans un parking en sous-sol.
Afin de s’intégrer au mieux à l’existant, les façades sur rues sont traitées en brique pour rester dans la continuité du mur d’enceinte du cimetière.