plans-finaux

Frethun : Création d’une ZAC

Frethun
Zone d’aménagement concertée

La Communauté de commune du Sud-ouest du Calaisis (CCSOC) a pour projet la création d’un parc d’activités sur les 9,5 hectares autrefois occupés par une Briqueterie.
Elle sera destinée à l’accueil d’activités économiques et d’équipements à proximité de la gare TGV de Calais-Fréthun, sur la partie sud de la commune.
Le but est de développer d’ici trois ans un parc d’activités mixtes regroupant : pôle d’équipements hôtel communautaire, hôtel d’affaires, commerce, restaurant, services, bureaux et activités tertiaires et artisanale sur une trentaine de parcelles de moins de 500 m2 chacune.
L’opération du parc d’activités prévoit :
– la viabilisation de 28 lots pour l’accueil d’activités économiques et d’équipements créant une SHON de 30 000 m² environ ;
– l’aménagement de nouvelles voiries permettant de desservir la zone d’activités par un système de boucle connectée à la rue principale (RD 246) via l’aménagement récent du giratoire, ainsi qu’à la rue de la gare via le parking ;
– l’aménagement d’un bassin de rétention et d’un système de noues permettant d’assurer une bonne gestion des eaux;
– l’aménagement d’une placette en face de la passerelle sur l’axe de la gare TGV ;
– l’aménagement de trottoirs et d’une esplanade piétonne (depuis le parking de la gare et jusqu’au nouveau lotissement au Nord-Est) permettant d’assurer les continuités modes doux et personnes à mobilité réduite ;
– l’aménagement d’espaces verts qualitatifs au sein de la zone et notamment en périphérie sud et nord-est du site (traitement paysager de l’entrée de ville et insertion dans le paysage ouvert agricole).
La CCSOC a fait appel à l’agence Noyon, à Caradeux Consultants pour l’assistance à maîtrise d’ouvrage, et au Cabinet Urbaviléo pour établir les dossiers de création de la ZAC et de consultation pour la concession d’aménagement ainsi que pour réaliser des études d’impact, géotechnique et de concertation, avec un dossier loi sur l’eau concernant le ruissellement des eaux pluviales et le bassin de rétention.
Les objectifs poursuivis par le projet sont :
• Aménager et développer une zone identifiée comme une zone économique structurante et bénéficiant d’une très bonne desserte ferroviaire et routière (gare TGV et autoroute) ;
• Requalifier une ancienne friche industrielle (Briqueterie) dans le cadre d’un programme d’aménagement urbain qualitatif ;
• Réaliser un traitement paysager et environnemental de la zone pour l’insertion dans l’environnement agricole et urbain proche et la prise en compte des problématiques environnementales de gestion des eaux ;
• Mettre en accessibilité la zone et la gare aux transports collectifs et aux modes de déplacements doux.
Les premiers permis de construire ne seront pas déposés avant un an.
Le coût de revient du projet « parc d’activités de la Briqueterie » est estimé à 3,7 millions euros.
De février à juillet 2016, une consultation sera lancée pour confier la concession d’aménagement à un aménageur avant que le dossier de réalisation de la ZAC soit constitué en fin d’année 2016, début 2017.