Moins chères et de plus en plus résistantes, les menuiseries en PVC représentent 60% du chiffre d’affaires de Jordan Bernard. «Mais on travaille aussi le bois, l’alu. Les coefficients d’isolation, la largeur des châssis… On ne fait jamais la même chose.»

Moins chères et de plus en plus résistantes, les menuiseries en PVC représentent 60% du chiffre d’affaires de Jordan Bernard. «Mais on travaille aussi le bois, l’alu. Les coefficients d’isolation, la largeur des châssis… On ne fait jamais la même chose.»

Spécial artisan – Menuiserie Dunkerquoise : Entrée par la grande porte

Trois ans après son installation comme poseur de portes et de fenêtres, Jordan Benard réalise déjà un chiffre d’affaires avoisinant le million d’euros. Un succès fulgurant dû à son amour du travail bien fait, mais aussi à un sens certain du relationnel.

Vous devez vous connecter pour accèder à ce contenu L’accès à cet article est réservé aux abonnés, veuillez vous connecter en cliquant sur le lien suivant