Les membres du club des entreprises centenaires, pour qui longévité rime avec réinvention.

Les membres du club des entreprises centenaires, pour qui longévité rime avec réinvention.

Région : Les entreprises centenaires fêtent leur longévité !

« Le challenge des entreprises centenaires n’est pas de durer mais de se recréer ». Par cette phrase, Hervé Allard, dirigeant de Trenois-Decamp et nouveau membre du club, résume les enjeux de ces sociétés régionales venues célébrer leur longévité jeudi 28 avril.
Comme chaque année, le club des entreprises centenaires s’est réuni pour une grande soirée dans l’Atrium d’Euratechnologies à Lille. L’événement sur le thème « Entreprises Centenaires, Entreprises du futur » a réuni quelque 500 convives. Certaines des 38 entreprises membres ont ainsi détaillé leur vision concernant la compétitivité, l’environnement et ses mutations, et l’épanouissement. Parmi ce club des centenaires, notons la présence importante d’entreprises liées à l’univers du bâtiment comme Théolaur Peintures née en 1825, Loote (1840), Roussel Peintures (1870), Gruson Sécurité (1875), Parquèterie de la Lys (1875), Trenois Decamps (1878), Billiet (1883), Pouchain (1890), Devlaeminck (1892), Winckelmans (1894), Arras Maxei (1898), Haghebaert et Fremaux (1907), Briqueteries du Nord (1912), Delattre Frères (1912) et enfin Lefranc (1913). Contre vents et marées, toutes ont trouvé les ressources pour se réinventer. De beaux exemples !