traisnelv2_hd

Eco-transition : Christian Traisnel tourne la page du Cd2e

Il incarne l’éco-transition en région. Christian Traisnel, l’emblématique directeur du cd2e vient de faire valoir ses droits à la retraite. Retour sur une carrière où l’engagement fût son maître mot.

cd2e_galaxie_hdCe lundi soir 30 janvier sur la base 11/19 à Loos-en-Gohelle, on se presse pour le saluer. Pas de grand discours formel avait prévenu Christian Traisnel, qui tourne une page fondatrice pour l’éco-transition de la Région. Mais bien quelques mots, déclinés façon fables de la fontaine, pour raconter les anecdotes les plus saillantes de sa carrière. Les copains de l’Icam, dont il est le dernier de sa promo en exercice !, ont pu se remémorer cinq ans de vie étudiante puis ses premiers pas dans le monde du travail : le mois de juillet 69, particulièrement marquant où il descend pour la première fois à 546 mètres pour travailler à la mine. Puis pêle-mêle, sa traversée du Sahara, celle de la France en mobylette, son boulot chez Fives Cail et ses péripéties en Algérie. En 1997, sa vie professionnelle prend un tournant. Il co-fonde la Caisse Solidaire, une Scop pour financer les gens rejetés par les banques, un projet auquel il se consacre huit ans durant. A cette époque, il mène de front un autre de ses engagements auprès des Scouts de France dont il deviendra président national.

Pilier du Cd2e

Sous l’intuition de Jean-François Caron, le cd2e naît au début des années 2000. Ce dernier fait alors appel à ce Cambrésien d’origine pour le poste de directeur général. “Une des bonnes raisons de le recruter est qu’il a beaucoup de valeurs humaines. Cela se traduit dans le scoutisme et dans son travail dans les Scop. C’est aussi un professionnel, ingénieur de culture et proche de l’entreprise. Il a apporté au cd2e une expertise qui a rendue la structure totalement légitime et crédible”, raconte le président de l’association.
Il fallait bien un duo complice et une équipe impliquée et convaincue pour imposer ce qui n’était à l’époque qu’à l’état de balbutiements : l’éco-transition. En 15 ans, la filière s’est constituée autour d’initiatives fortes : Environord, le théâtre de l’éco-construction, la plateforme [avniR], la labellisation du pôle de compétitivité Team2 sur le recyclage et l’économie circulaire, LumiWatt, le cluster Ekwation, le Sedilab, la venue de Jeremy Rifkin, Eurahabiter, Réhafutur…
Alors mission accomplie ? “ Oui, parce que je pense que la folle idée de dire que la Région allait être repérée sur ces sujets, on l’a gagnée. Les éco-activités sont devenues une filière à part entière, au même titre que le bâtiment ou le textile”, se réjouit l’intéressé. Lui, qui en dix ans a vu “bon nombre de mutations avec le Grenelle de l’environnement, le renforcement des politiques nationale et mondiale, la prise de conscience des impacts environnementaux. Maintenant, il faut tenir le rythme”.

Retraite active

A 69 ans, le temps des voyages, aux Etats-Unis où réside l’un de ses fils, a désormais sonné pour celui qui se définit comme un musher (conducteur de chien de traineau). La transition se fera en douceur puisqu’il garde encore pour quelques mois sa casquette de directeur de Team2, histoire de donner la dernière impulsion aux chantiers entamés comme la création d’un centre des minéraux du futur. Une activité qu’il conjuguera avec son poste de président du conseil de surveillance d’AlterEos, entreprise adaptée qui emploie 330 personnes. Alors pour ce scout dont la tradition est d’attribuer un totem, nous nous risquons à souhaiter bon vent à ce “colibri hyperactif”.

Victor ferreira,  Le nouveau visage du cd2e A 54 ans, ce passionné de transition sociétale prend la suite de Christian Traisnel. A la direction du cd2e, il entend poursuivre et intensifier la dynamique de développement et toujours plus faire le lien entre l’offre et la demande. Notamment sur la question du bâtiment où la région dispose “d’un potentiel fabuleux”, y compris en termes de création d’emplois. Il entend ainsi travailler vers un changement d’échelle en ce qui concerne les thématiques de bâtiment durable et d’énergie renouvelable. Ingénieur informatique de formation, il s’implique rapidement au service de la consommation responsable. En 1992, il crée Etudiants et développement, une organisation de sensibilisation aux enjeux Nord-Sud, puis dirige Agir Ici/Oxfam. En 1998, il lance puis gère pendant 10 ans le label de commerce équitable Max Havelaar France. Son intérêt vers les mécanismes de motivation et d’implication dans le changement, le pousse ensuite à créer l’Institut de neurocognitivisme, spécialiste de la formation. Une aventure qu’il quitte en 2012 pour se consacrer à la création de Newmanity, un réseau social pour les acteurs du changement. Un parcours éclectique donc mais avec un dénominateur commun : la transition écologique et sociétale.
Victor ferreira,
Le nouveau visage du cd2e
A 54 ans, ce passionné de transition sociétale prend la suite de Christian Traisnel. A la direction du cd2e, il entend poursuivre et intensifier la dynamique de développement et toujours plus faire le lien entre l’offre et la demande. Notamment sur la question du bâtiment où la région dispose “d’un potentiel fabuleux”, y compris en termes de création d’emplois. Il entend ainsi travailler vers un changement d’échelle en ce qui concerne les thématiques de bâtiment durable et d’énergie renouvelable. Ingénieur informatique de formation, il s’implique rapidement au service de la consommation responsable. En 1992, il crée Etudiants et développement, une organisation de sensibilisation aux enjeux Nord-Sud, puis dirige Agir Ici/Oxfam. En 1998, il lance puis gère pendant 10 ans le label de commerce équitable Max Havelaar France. Son intérêt vers les mécanismes de motivation et d’implication dans le changement, le pousse ensuite à créer l’Institut de neurocognitivisme, spécialiste de la formation. Une aventure qu’il quitte en 2012 pour se consacrer à la création de Newmanity, un réseau social pour les acteurs du changement. Un parcours éclectique donc mais avec un dénominateur commun : la transition écologique et sociétale.