Fives-cail-zone-industriel-la-chronique-du-BTP-Djamel Klouche

Une deuxième mi-temps sans Djamel Klouche

 

Il n’y aura pas de noces de muguet. Après douze ans de mariage, la Soreli et l’AUC de Djamel Klouche se quittent. Officiellement d’un commun accord. Choisi en 2007, l’architecte reconnait qu’il faut savoir laisser la place.

Vous devez vous connecter pour accèder à ce contenu L’accès à cet article est réservé aux abonnés, veuillez vous connecter en cliquant sur le lien suivant