La Chartreuse de Neuville-sous-Montreuil La restauration de cet édifice religieux, qui a terminé sa carrière comme hôpital au tournant des années 2000, est l’une des plus grosses opérations du genre en France (33 M€ de budget). Les travaux sont conduits par l’architecte Nathalie T’Kint. On retrouve à la manoeuvre les entreprises Battais Charpente et Chevalier Nord, qui ont déployé tous leurs savoir-faire pour sauver de la ruine une antique chapelle. Les 20 000 m2 bâtis abriteront bientôt un hôtel et un espace culturel et de rencontre.

La Chartreuse de Neuville-sous-Montreuil La restauration de cet édifice religieux, qui a terminé sa carrière comme hôpital au tournant des années 2000, est l’une des plus grosses opérations du genre en France (33 M€ de budget). Les travaux sont conduits par l’architecte Nathalie T’Kint. On retrouve à la manoeuvre les entreprises Battais Charpente et Chevalier Nord, qui ont déployé tous leurs savoir-faire pour sauver de la ruine une antique chapelle. Les 20 000 m2 bâtis abriteront bientôt un hôtel et un espace culturel et de rencontre.

La Chronique du BTP de Juin 2019

Vous devez vous connecter pour accèder à ce contenu L’accès à cet article est réservé aux abonnés, veuillez vous connecter en cliquant sur le lien suivant