BTP Banque

La santé financière des entreprises du BTP en péril

L’étude annuelle de BTP Banque sur la santé financière des entreprises du BTP vient d’être publiée. Très complète, elle s’appuie sur un échantillon de 5500 entreprises, 1500 de gros œuvre, 300 de second œuvre et 1000 de Travaux Publics. Un panorama sans pareil qui permet d’avoir une vision fine de la santé de nos entreprises.
Et elle n’est pas bonne. L’étude présente sans surprise des indicateurs d’activité et de rentabilité à des niveaux très bas. « En cause, l’augmentation significative du prix des matières premières, la difficulté d’adapter les outils de production, la baisse en volume de l’activité et un contexte de concurrence vive et agressive », précise BTP Banque. A cela s’ajoute le poids des charges de personnel qui représente « entre 80,8% et 87,5% de cette valeur ajoutée ». La marge bénéficiaire se stabilise mais les chiffres restent néanmoins trop modestes. « Des conditions qui ne permettent pas aux structures financières de se renforcer, impactant directement l’état des trésoreries et leur capacité à générer du bénéfice », analysent les auteurs du rapport. 

Vous devez vous connecter pour accèder à ce contenu L’accès à cet article est réservé aux abonnés, veuillez vous connecter en cliquant sur le lien suivant