Missing image

François Hollande réaffirme son soutien au bâtiment

Lors d’une visite de deux programmes de logements à Romainville, le président de la République a annoncé des mesures en faveur du bâtiment. Avec en premier lieu, l’allongement du dispositif Pinel. Ce mécanisme d’investissement locatif devait s’arrêter à la fin de l’année. Il sera finalement prolongé d’un an jusqu’au 31 décembre 2017. Ce dernier a enregistré une augmentation de presque 45 % des ventes pour les investisseurs en 2015, ce qui représente 50 000 ventes. Au rang des priorités de François Hollande, l’accession à la propriété. Le taux de TVA réduite à 5,5% pour un bien neuf situé en zone Anru ou autour dans un périmètre de 300 mètres sera étendu à 500 mètres pour favoriser l’accès à la propriété et la mixité sociale. Le président entend également continuer sur la voie ouverte par le renforcement du prêt à taux zéro (PTZ). “Nous avons l’objectif de 120 000 PTZ dans l’année 2016, ce qui va faire sans doute une création de 50 000 emplois rien qu’avec ce dispositif dans l’année 2016.” a-t-il précisé. Pour mémoire, chaque PTZ attribué représente un coût moyen pour l’Etat de 16 000 €. Du côté du logement social, le fonds national d’aide à la pierre (Fnap) annoncé lors du dernier congrès de l’USH pour lequel l’Etat a d’ores et déjà dégagé 250 millions, devrait être mis sur orbite “ces prochains mois”.
En parallèle, la mise à disposition d’un milliard et demi d’euros pour le fonds en faveur des constructions et les rénovations doit intervenir dans les prochaines semaines.  100 terrains mis à disposition, c’est enfin l’objectif de libération du foncier que s’est fixé le président pour doper la construction de logements. Pour cela, il prévoit aussi d’ici la fin d’année la création d’une société foncière publique qui rassemblera tous ces terrains pour les proposer aux bailleurs sociaux et aux organismes de construction. Thierry Repentin en sera le préfigurateur.