calais

155 millions d’euros pour développer Calais et le Calaisis

Calais et le Calaisis vont pouvoir concrétiser leurs projets territoriaux grâce au soutien de 155 millions d’euros apporté par l’Etat et les collectivités locales. Un moyen de tirer le territoire par le haut alors qu’il est durement affecté par l’enjeu national de l’accueil des réfugiés.

Les Bourgeois de Calais et les 110 511 habitant du Calaisis vont peut-être retrouver le sourire. Grâce à une belle enveloppe financière de 155 millions d’euros accordée dans un avenant au Contrat de plan Etat-Région 2015-2020, la Ville de Calais et le Calaisis rentreront dans une phase concrète de développement de leurs projets respectifs. Dans un secteur soumis à la vague migratoire et au chômage de masse (sixième taux le plus élevé de France), cette manne permettra de soutenir l’économie et l’emploi, de développer l’attractivité du secteur et d’assurer également la transition énergétique.

Une douzaine de projets

Une douzaine de projets dans le secteur de Calais sont concernés par cette aide financière. Le projet gigantesque de 275 millions d’euros du futur parc d’attraction Héroïc Land, actuellement en phase d’études, bénéficiera ainsi d’une aide d’Etat de 1,2 million d’euros. L’Etat apportera par ailleurs un financement de 3,4 millions d’euros à Cap Calaisis, maître d’ouvrage de la bretelle raccordée à l’A16. De son côté, la Région s’engage à apporter 3 millions d’euros au projet de parc puis pourrait y ajouter 3 millions d’euros supplémentaires dans trois ans. La Caisse des dépôts, enfin, pourrait se positionner comme investisseur long terme.
Autre projet structurant, le centre logistique multimodal Calais Premier avec son terminal ferroviaire sur la zone de la Turquerie, que l’Etat compte financer à hauteur de trois millions d’euros. Le numérique n’est pas oublié. Cette filière, créatrice d’emploi se verra attribuer une aide de l’Etat de 2,6 millions d’euros, pour le très haut débit (1,4 M€) et pour la création d’une maison du numérique (1,2 M€). Toujours pour soutenir l’économie et l’emploi, l’Etat compte apporter 1 million d’euros pour le soutien de la zone de la Rivière pour laquelle des travaux de réhabilitation sont nécessaires face au risque de submersions marines.
Un fonds de soutien de l’Etat de 7 millions permettra de soutenir l’emploi local. Et n’oublions pas Calais et sa dentelle, pour laquelle la région et l’Etat contribueront à hauteur de 4 millions d’euros pour soutenir la filière. Le commerce et l’artisanat ne sont pas oubliés avec une aide de 1 million d’euros.

Un territoire attractif

Enfin, le projet probablement le plus important pour le BTP est la requalification du front de mer, un vieux projet remis au goût du jour. L’enjeu touristique est énorme et l’investissement est estimé à 52 millions d’euros pour lequel l’Etat compte apporter un financement à hauteur de 18, 4 millions d’euros. Pour attirer les touristes, il est prévu de requalifier également l’aéroport de Calais-Dunkerque, pour 8,5 millions d’euros, en créant une piste plus longue et des accès routiers (3 M€ de participation de l’Etat). La région accompagnera à hauteur de 6,5 M€ la requalification du pôle mobilité de la gare de Frethun. Des travaux dans les collèges du calaisis sont envisagés par le Département qui mobilise 25,6 M€ et programme également 7 M€ pour la voirie. L’Agence de l’eau mobilisera de son côté 5,5 M€ pour des travaux sur le réseau. L’Ademe accompagnera le Calaisis à hauteur de 2,4 M€ pour qu’il devienne un territoire d’excellence.