1-Vue-aerienne-generale

Boulogne-sur-Mer : Grand Nausicaà est né

Enfin une bonne nouvelle pour le littoral. Après l’abandon du projet d’Arena à Dunkerque, les atermoiements à Calais sur le parc de loisir, ou quelques remises en cause du projet portuaire Calais 2015, le marché tant attendu de l’extension de l’Aquarium de Boulogne-sur-Mer, le grand Nausicaà, vient d’être attribué.
C’est le groupement porté par Sogea avec notamment l’architecte Jacques Rougerie, qui a déjà construit l’aquarium existant, qui a remporté la mise devant deux autres groupements en dialogue compétitif.
Le programme est très ambitieux. Il s’agit d’offrir à la région le plus grand bassin d’Europe de 9500 m2, offrant un voyage en haute mer (9 mètres de profondeur) et un amphithéâtre aux fonctions multiples offrant une vue spectaculaire du bassin via une baie de 20 mètres sur 5 mètres.
La tranche conditionnelle consiste en la création d’une boucle de visite consacrée aux aurores polaires. Une zone «Blue society» permettra aux visiteurs de s’informer sur les enjeux climatiques. Le bâtiment actuel sera lui rénové.

Intégration urbaine

Le projet architectural de Jacques Rougerie veut concilier la dimension océanique avec l’histoire maritime de Boulogne et le projet de reconquête urbaine Axe Liane.
Le parti pris d’une architecture bionique est immédiatement identifiable. L’équipement emprunte au monde marin son vocabulaire de formes vivantes pour y puiser la symbolique de ses coques protectrices enveloppantes, de sa volonté de pérennité.
Le jardin de Nausicaà est mis en exergue grâce à une redéfinition de l’espace créant ainsi l’entrée du Centre national de la Mer. L’espace public entourant le projet est ainsi requalifié dans son ensemble selon une thématique déclinée autour de la planète bleue et verte qui non seulement permet de mieux accueillir le projet d’extension du Centre National de la Mer mais permet d’autre part d’anticiper sur l’accueil et les flux de visiteurs à venir (1 million par an).

Scénographie

L’ensemble scénographique a pour objectif d’immerger le visiteur au cœur de l’océan. Il veut lui faire ressentir le spectacle et des sensations sonores plus intimes. De nombreuses occasions d’apprendre et de s’exprimer son aussi programmées.
Dimension environnementale
La communauté d’agglomération ne pouvait construire un tel équipement sans exiger une exemplarité architecturale. A titre d’exemple, le groupement va créer de véritables ouïes sur le bâtiment permettant d’apporter de la lumière naturelle. La conception bioclimatique permettra de protéger les bassins des Aurores polaires du rayonnement direct par la forme de l’ouverture. Il est également prévu la création d’un aiguillon venant capter le vent (pouvant accueillir une éolienne) ; l’utilisation des pans de toiture existants orientés au sud-est et au sud-ouest pour recevoir des panneaux solaires photovoltaïques ; l’utilisation de la végétation et insertion d’arbres éoliennes pour protéger les piétons de l’inconfort ; la ventilation naturelle du hall ; des pergolas extérieures en béton dépolluantes ; la réduction de la consommation d’eau potable par récupération d’eau pluviale et en réutilisant l’eau des bassins ; la mutualisation des besoins de chaud et froid ; l’insertion d’énergie renouvelable utilisant le vent, les courants marins et le soleil…

Coût et délai

La tranche ferme s’élève à 57,78 millions d’euros, la tranche conditionnelle à 28 millions, l’ensemble étant évalué à 85,84 millions d’euros. Le financement est assuré par le Conseil régional (30 millions), le Conseil général (10 millions), la CAB (30 millions), l’Union européenne (17 millions, en attente de confirmation).
Le projet est prévu de manière a maintenir l’exploitation commerciale de Nausicaà existant pendant la réalisation de l’extension.
A compter de la notification du marché, le groupement aura un an de phase administrative puis 27 mois de travaux pour une ouverture programmée printemps 2018.

 

Maitre d’ouvrage
Communauté d’agglomération du Boulonnais

Equipe Lauréate
Groupement de conception-construction mené par Sogea (Vinci Construction, mandataire) avec notamment Jacques Rougerie (architecte)

Projet
Extension de l’aquarium Nausicaà à Boulogne-sur-mer avec notamment le plus grand bassin d’Europe de 9500 m2.

Prévision de Coût
85 millions d’euros, dont 58 millions ferme.


Vue du chenal
Vue du chenal
Vue de la plage
Vue de la plage