Des murs coupe-feu de 10 mètres de haut sont installés entre chaque cellule et dépasseront la toiture d’une hauteur d’un mètre.

Des murs coupe-feu de 10 mètres de haut sont installés entre chaque cellule et dépasseront la toiture d’une hauteur d’un mètre.

Annezin : L’ex-site Bosal se transforme

DSC_6962Depuis février, les travaux battent leur plein sur la Cité du Plat Rio, plus connue sous l’appellation Bosal. Devenue propriétaire en 2009 des locaux et terrains du fabriquant de systèmes d’échappement Bosal, Artois Comm. souhaitait donner un nouvel essor économique au site. Le futur ensemble immobilier d’une surface totale de 34 500 m² sera séparé en trois cellules distinctes. Dès mars prochain, Tolartois occupera 10 500 m², 10 600 m² pour Bosal distribution. Les services techniques d’Artois Comm s’installeront dans une cellule de 13 400 m². Chaque occupant sera totalement indépendant et bénéficiera d’un parking et d’un accès propres.

Un chantier technique

Dimensions impressionnantes, techniques significatives, ce chantier offre une réhabilitation exceptionnelle. Les ouvriers s’affairent pour monter des murs coupe–feu de 10 mètres de hauteur entre chaque cellule, découpent partiellement la toiture et reprennent la charpente originelle. Une installation solaire est prévue au niveau des services techniques tandis qu’une cuve de 700 m3 de 10 m par 10 m alimentera les systèmes anti-incendie. Indispensable pour l’entreprise de façade métallique Tolartois, le renfort des ponts roulants existants (deux de 3T et deux de 16 T), l’installation d’un nouveau pont de 5T et la création d’une nouvelle voûte ont été ajoutés au projet tout comme des fosses pour implanter les machines de l’entreprise.

Des murs coupe-feu de 10 mètres de haut sont installés entre chaque cellule et dépasseront la toiture d’une hauteur d’un mètre.
Des murs coupe-feu de 10 mètres de haut sont installés entre chaque cellule et dépasseront la toiture d’une hauteur d’un mètre.

Coté Tolartois

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : Artois Comm. Maîtrise d’oeuvre : Berim. Entreprises : Eurovia (VRD/Clôtures/Espaces verts) – SPIE Batignolles (GOE) – ICP (plâtrerie /isolation) – Sapiso (faux plafonds/isolation) – Lefetz (menuiseries intérieures) – Bauters (carrelage – faïences) – Decaux (peintures /revêtements muraux/ sols souples) – Eiffage (Electricité) – Coexia/Farasse (chauffage) – Eiffage (sprinklage). Coût des travaux : 11 millions d’euros HT.