Copie de _MG_8965 3

Amiens : La renaissance du Moulin Passe-Avant

Copie de _MG_8979 2Le moulin Passe-Avant vient d’être totalement rénové par son propriétaire Amiens Métropole bien décidé à lui rendre sa fonction d’origine. Ce moulin du Moyen-Age dont la fonction première était de moudre le blé doit son nom à sa puissante roue de quarante chevaux lui donnant priorité face à son voisin le moulin Passe-Arrière, lors des opérations hydrauliques du canal des Clairons. Il a sans cesse été transformé et aménagé selon les évolutions techniques et les besoins commerciaux. Classé aux monuments historiques et face à sa dégradation avancée, Amiens Métropole a décidé d’engager en 2014 des travaux de rénovation menés par l’architecte Vincent Brunelle.
Un chantier délicat en raison de la technicité de restauration à l’ancienne. Toutes les menuiseries ont été changées, la toiture a retrouvé ses tuiles plates d’antan et le torchis complètement refait de façon traditionnelle en deux passes. Une première couche a été passée avec un gros torchis posée sur 800 mètres de linaires sur des lattes de châtaigniers neuves. Puis une deuxième couche de torchis de finition a été passée pour finir par une couche de badigeon à la chaux. Les entreprises Charpentier (Abbeville), Lelu (Pimprez), Battais et Fils (Haubourdin) et Oger et Fils (Rambures) ont su y apporter lors savoir-faire traditionnel.
Près de 580 000 euros de travaux ont été nécessaires dont 148 000 euros de subventions amenées par la DRAC de Picardie, 140 000 euros par le FEDER, 15 000 euros par la Fondation du Patrimoine et 42 000 euros via le mécénat.