couple-respire

Des villes où il fera bon respirer d’ici 5 ans

Métropole européenne de Lille, Communauté urbaine d’Arras et Communauté urbaine de Dunkerque, trois territoires régionaux retenus parmi les 25 lauréats qui ont répondu à l’appel à projets «Villes respirables en 5 ans» lancé par le ministère de l’écologie en juin 2015. Un défi de taille pour ces villes qui s’engagent à améliorer la qualité de l’air respiré par leurs habitants.
Jusque 2020, elles pourront bénéficier d’une aide financière et méthodologique provenant de l’Etat et de l’Ademe. Une coquette somme qui pourrait atteindre le million d’euro ! Un petit plus pourra même être alloué aux villes qui créeront une zone à circulation restreinte, où les véhicules les moins polluants pourront circuler quelques semaines après la loi de transition énergétique pour la croissance verte. Des aides qui pourront également concerner les chantiers propres, la rénovation thermique de logements, des infrastructures pour les vélos…autant de bonnes initiatives pour redonner un peu d’air pur à des villes asphyxiées.