LOGO_COULEUR-(1)

Troisième révolution industrielle : Le fonds de 50 millions d’euros mis sur orbite

Le World Forum qui s’est tenu du 20 au 22 octobre a été l’occasion de rendre public la création du fonds d’investissement de la Troisième révolution industrielle. On connait désormais l’ensemble des partenaires et des opérateurs. Le Conseil régional y place 15 millions d’euros des fonds Feder dont il a la gestion. La Caisse des dépôts et consignation et la Banque européenne d’investissement mettent également 15 millions chacune. A leurs côtés, c’est le Crédit Agricole Nord de France qui a été choisi. Ce dernier met la main à la poche avec 5 millions d’euros. Cette enveloppe globale de 50 millions d’euros est destinée à alimenter en fonds propre des entreprises ayant un projet arrivé à maturité. Le ticket d’entrée est compris entre 1 et 5 millions d’euros et sera attribué par un comité d’engagement animé par deux sociétés de gestion bien connues, Finorpa et Nord Capital Partenaires. Pour Philippe Vasseur, président de la CCI Nord de France dont les services ont été la cheville ouvrière de ce fonds, les entrepreneurs de la région, compte tenu de l’effet de levier, peuvent compter sur 250 millions d’euros pour financer leurs projets. Il faudra bien sûr être dans les clous de « rev3 », le nouveau nom de la Troisième révolution industrielle, et apporter des gages sur l’un des piliers de la TRI.
Ce dispositif clôt une chaîne de financement qui semble aujourd’hui complète. De l’amorçage, jusqu’aux prêts issus du circuit du Livret d’Epargne de la TRI géré par la Banque populaire, chaque entrepreneur doit pouvoir trouver sa porte d’entrée.