maison-isolée

Rénovation énergétique : 300 000 ménages vulnérables dans le Nord-Pas-de-Calais

La dernière étude de l’Insee régionale est un réel plaidoyer pour la rénovation énergétique. Les statisticiens ont fait leurs calculettes et estiment que, dans la région, près de 300 000 ménages sont en situation de vulnérabilité énergétique au sens du logement, soit environ un ménage sur cinq. Les habitants des territoires ruraux sont les plus exposés, selon l’Insee, même si, en nombre, les villes concentrent la majorité des ménages touchés.
Pour l’Insee, les déterminants de la vulnérabilité énergétique sont multiples et souvent liés. Ainsi, les ménages aux faibles revenus ou les personnes vivant seules sont les plus concernés. En région comme en France, les propriétaires sont les plus nombreux à faire face aux difficultés pour se chauffer. Toutefois, dans la région, les locataires du parc privé sont aussi particulièrement vulnérables. La qualité du logement est par ailleurs déterminante : près de 70 % des ménages vulnérables vivent en effet dans un logement énergivore. La rénovation thermique des logements constitue donc un enjeu majeur pour faire baisser le montant de la facture d’énergie et le nombre de ménages vulnérables énergétiquement. L’Insee fait son calcul : une réduction de 10 % du montant de cette facture sortirait près de 68 000 ménages de cette situation. Pourquoi attendre !