image

NPNRU 2 : les premiers travaux attendus dès 2016

Les premiers coups de pioche financés par le nouveau programme de national de renouvellement urbain (NPNRU ou ANRU 2) devraient retentir cette année. C’est en tout cas ce qu’a annoncé Nicolas Grivel, directeur général de l’Anru. Si 2015 a fait figure “d’année de structuration”, 2016 doit être “une année d’accélération” pour ce programme doté de 6,4 milliards d’euros. Plus de 80% bénéficieront aux 200 projets nationaux retenus. Les 20% restants seront quant à eux fléchés vers les 250 projets régionaux. L’enveloppe doit générer un effet levier substantiel de 20 milliards d’euros. Dans la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, 25 projets dits nationaux et 11 quartiers d’intérêt régionaux profiteront de cette manne. En 2016, l’agence compte signer la quasi-totalité des protocoles avec pour la plupart des opérations anticipées. Véritable feuille de route des futurs projets de renouvellement urbain, six protocoles de préfiguration sont déjà signés, 16 passés en comité d’engagement et 47 en cours d’instruction au niveau national. Ce vaste programme doit favoriser la mixité sociale, moduler les aides en fonction de la situation financière des collectivités, promouvoir la participation active des habitants, leur offrir un environnement de qualité et durable tout en développant l’habitat privé et l’activité économique dans les quartiers. Et donner un nouveau visage à ces 450 quartiers.