apprentissage_hd

La Région veut 50 000 apprentis d’ici à 2021

Xavier Bertrand veut en faire “une grande cause régionale”. Mardi 26 avril, les élus ont donc lancé le plan apprentissage. En la matière, les Hauts de France, région la plus jeune de l’Hexagone, est à la traîne. L’objectif est ambitieux : passer de 33 000 à 50 000 apprentis pour la fin du mandat à horizon 2021. Pour casser les freins et activer le levier de l’apprentissage, la Région a voté le triplement de l’aide aux entreprises de moins de 250 salariés, dans le privé comme dans le public, embauchant un apprenti. Celle-ci passe donc à 3 000 euros la première année du contrat, sous conditions, pour les majeurs, et reste plafonnée à 1 000 euros pour les mineurs. Pour la parfaite information des entreprises et du grand public, un “bouquet de services apprentissage” sera également mis en place. En direction des apprentis cette fois, le conseil régional a voté le principe “d’aides au transport, hébergement, restauration, équipement et mobilité”, sans pour autant annoncer son montant exact. Se positionnant en guichet unique, il prévoit par ailleurs la création d’une carte des formations par apprentissage pour aiguiller au mieux lors de l’orientation des jeunes. L’ensemble de ces initiatives représente 20 millions d’euros. Ils s’ajoutent aux 150 millions d’euros déjà actés pour la politique de l’apprentissage, ce vecteur important de la transmission du savoir-faire, notamment dans les entreprises du bâtiment.