Missing image

Le Nord maintient ses investissements en 2015

Didier Manier, successeur de Patrick Kanner à la présidence du conseil général du Nord, a procédé ce lundi 3 novembre 2014 au débat d’orientations budgétaires. Le nouveau président s’inquiète d’une situation économique tendue en raison de la croissance des allocations individuelles de solidarité (ASI) notamment du RSA. En 2015, le département s’attend pour les ASI à une hausse 60 M€ tandis que la baisse de la dotation globale de fonctionnement correspond à une perte de 38 M€. D’autre part, les recettes liées aux droits de mutation à titre onéreux (DMTO) ont chuté de 8,2% par an en moyenne, soit une perte de 40,6 M€ entre 2011 et 2013. Pour faire face, le CG59 insiste sur la maîtrise de ses dépenses de fonctionnement qui pâtissent cependant de la hausse du coût des fluides et des charges courantes. Le département a par exemple réduit de 10% ses coûts énergétiques grâce à des achats groupés.

Malgré ce contexte, le CG59 n’envisage pas de recourir à l’impôt mais souhaite maintenir un niveau d’investissement élevé de 300 M€, financés à 90% par l’emprunt. Il y a trois ans, cette ligne représentait encore 380 M€.

Effort exceptionnel

« C’est un effort exceptionnel commentait Didier Manier. Nous bénéficierons de taux historiquement bas ce qui permettra de soutenir l’emploi local ». Parmi les grands projets, notons qu’environ 100 M€ devraient être consacrés aux infrastructures comme pour les contournements de Valenciennes et de Maubeuge, l’axe Nieppe-Armentières ou encore l’aménagement de l’ex-BA103 dans le Cambrésis. 40 M€ devraient porter sur les ouvrages du département tandis que 13 M€ seraient sanctuarisés pour la culture. Mais à quelques mois des élections départementales prévues en mars, le Président tire la sonnette d’alarme : « l’année prochaine nous ne pourrons plus présenter un tel budget si un fonds de péréquation entre les territoires n’est pas organisé », lui qui appel de ses vœux une réforme du financement des collectivités territoriales.