aubry

Lille : La rentrée très politique de Martine Aubry

Outre le « Macron, Ras-de-bol » de cette rentrée politique qui a monopolisé l’attention médiatique, Martine Aubry a profité de sa conférence de presse de rentrée pour faire quelques annonces. Sur le logement, la maire de Lille a rappelé l’objectif de 10 000 unités d’ici à 2020. Avec 1741 logements livrés depuis le début du mandat, elle estime être dans le bon rythme. Concernant le sujet polémique de l’encadrement des loyer, Martine Aubry n’attend plus que l’issue du recours déposé en appel par l’UNPI, et espère pouvoir le mettre en place au premier semestre 2016.
L’ancienne ministre a également rebondi sur le sujet des taxes foncières, un classement du Figaro ayant positionné la ville en tête des augmentations. « Certes, nous l’avons augmenté de 23%, mais nous partions de très bas et l’on reste 38ème sur les 41 premières villes de France dans le domaine ».
Enfin, une indiscrétion. Sur Lillénium, le centre commercial de Lille-Sud porté par Vicity, dont Martine Aubry se dit agacée du retard. Vite rassurée par le développeur qui annonce dans la Voix du Nord avoir confié la réalisation à Sogea-Caroni pour 150 millions d’euros.