Brigitte Louis, directrice de la délégation de Lille, Gaëlle Velay, directrice régionale et Eric Naepels, responsable des affaires régionales de la Caisse des dépôts.

Brigitte Louis, directrice de la délégation de Lille, Gaëlle Velay, directrice régionale et Eric Naepels, responsable des affaires régionales de la Caisse des dépôts.

Caisses des Dépôts : les territoires et le logement social en priorité

Quel est le point commun entre Lillénium, la revitalisation du centre-ville de Douai, Nausicaa, et le centre hospitalier de Maubeuge ? En 2017, tous ont bénéficié de l’intervention de la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) Hauts-de-France. L’institution joue plus que jamais son rôle d’effet levier. En premier lieu, auprès des bailleurs sociaux, ses premiers clients. En 2017, sur 1,4 milliard d’euros de prêts signés sur fonds d’épargne, 83% ont échu au logement social. Soit pas moins de 40 000 logements concernés dont 7 300 neufs et 32 700 réhabilités. “Notre force réside dans notre capacité à prêter pour 40, voire 60 ans, ce qu’aucune banque ne fait”, rappelle Gaëlle Velay. La directrice régionale se réjouit par ailleurs d’avoir investit 56 millions d’euros en fonds propres. Et rappelle que “pour un euro investi par la CDC, ce sont 8 à 10 euros de générer”. En 2017, cela représente donc 1,8 milliard d’injecté dans l’économie régionale qui se traduiront d’ici 9 à 18 mois en chantier. L’année sera marquée par la volonté de concentrer les efforts de la CDC sur trois objectifs : s’affirmer comme la banque des territoires, accompagner la restructuration du logement social et le programme “Coeur de ville”. 21 villes moyennes des Hauts-de-France devraient donc avoir signé une convention de partenariat d’ici fin septembre tandis qu’une enveloppe nationale de plus de 10 milliards est destinée au plan logement. “L’idée est d’accompagner les bailleurs et de leur donner du souffle”, détaille Gaëlle Velay. Allongement de la dette et prêts de haut de bilan pourront entre autres y participer.