canal seine nord

Seine-Nord : Le gouvernement prépare la phase opérationnelle

Le secrétaire d’Etat aux Transports, Alain Vidalies a annoncé ce 19 juin, trois décisions permettant de préparer la phase opérationnelle de la construction du canal Seine-Nord. Dans la lignée du dernier rapport de Rémi Pauvros, le secrétaire d’Etat vise ainsi un démarrage du chantier en 2017.
La première décision concerne la société de projet. C’est Voies Navigables de France qui sera chargé de la préfiguration de la société pour proposer, d’ici à l’automne, des projets de statuts aux partenaires que sont les collectivités territoriales, mais surtout à l’ordonnance qui permettra de créer la société.
Alain Vidalies annonce l’engagement des discussions formelles avec les collectivités territoriales. Objectif, construire un protocole de financement ferme sous l’égide de coordonnateurs qui seront désignés sous peu. Enfin, c’est la préfète de région Picardie, coordonnatrice du projet, Nicole Klein, qui est officiellement chargée d’assurer la mission de coordination de la démarche « Grand Chantier », ainsi que de porter les démarches administratives et réglementaires. Elle aura en outre la mission d’animer les démarches de démocratie participative, comme préconisé par le rapport Pauvros, en lien avec la future société de projet et les collectivités territoriales.

AMO désignée

Mais la nouvelle la plus importante de cette journée est probablement la désignation, par VNF du groupement composé de Setec et du néerlandais Royal Haskoning pour l’assistance à maîtrise d’ouvrage (AMO) du projet. Ce marché imposant, sur 12 ans et de 80 millions d’euros (minimum) comporte la programmation, les études détaillées, le suivi des travaux, de la mise en service et de la période initiale d’exploitation.
La tranche ferme du marché étant le lancement des marchés de maîtrise d’œuvre et de conception-réalisation du projet pour garantir un début des travaux en 2017.