Ablestock

Ablestock

Formation professionnelle : La ministre du travail dévoile sa réforme prévue en 2019

Le « big bang » de la formation professionnelle promis par Murielle Penicaud est en marche. Le 5 mars, la ministre du Travail a énoncé les contours de sa réforme prévue pour 2019. Un grand coup de rabot sur la couche opaque qui recouvre les dispositifs actuels.

Des euros pour se former

Désormais le compte personnel de formation (CPF) sera crédité en euros. 500 euros par an (35 heures) pour les salariés et 800 euros (55 heures) pour les personnes sans qualification avec un seuil maximal. Un CPF de transition permettra aussi de financer les formations longues.
Chacun aura accès à ses données avec l’application CPF mobile : droits acquis, offre de formations, dates, …, et même payer l’accès à une session. Un accompagnement personnalisé sera prévu.

Un nouvel organisme de régulation

France compétences sera la future agence nationale chargée d’évaluer et réguler la formation professionnelle et l’apprentissage. Elle associera Etat, partenaires sociaux et régions. Les cotisations de formations seront centralisées par l’URSSAF.

Changement pour les PME

Grand changement pour les PME : toutes les entreprises cotiseront désormais pour celles de moins de 50 salariés. En revanche, les contributions restent inchangées : 1,23% de la masse salariale jusqu’à 10 salariés, 1,68% au delà. RD