Missing image

Conjoncture : Energie, Crédit d’impôt…les nouveautés du 1er janvier 2018

Le changement d’année rime souvent avec nouveautés. Le point sur ce qui nous attend en 2018.

La généralisation du chèque énergie. Après une phase de test, notamment dans le Pas-de-Calais, le chèque-énergie est généralisé en France. Il vise 4 millions de ménages aux revenus modestes. D’un montant en moyenne de 150 euros par an, il doit permettre à environ 4 millions de ménages aux revenus modestes de payer leurs factures d’énergie, quel que soit leur moyen de chauffage. En utilisant le simulateur en ligne, tous les bénéficiaires peuvent calculer le montant exact de leur prime en fonction de leur situation : www.chequeenergie.gouv.fr
Le CITE, crédit d’impôt transition énergétique évolue. Le taux d’aide de 30 % du montant des travaux reste la règle générale. En revanche, l’éligibilité des dépenses relatives au remplacement de fenêtres à simple vitrage passe d’un taux de 30 % jusqu’à présent à 15 % pendant les 6 premiers mois de 2018. Les travaux éligibles au CITE en 2017 continuent de bénéficier d’un taux de TVA réduit de 5,5 % tout au long de l’année 2018. Autre nouveauté, les audits énergétiques deviennent éligibles au crédit d’impôt.
Certificats d’économie d’énergie pour le changement des chaudières au fioul. Pour passer d’une vieille chaudière au fioul à une chaudière plus performante utilisant des énergies renouvelables, les particuliers peuvent prétendre à une prime de 3 000 euros pour les ménages très modestes au sens de l’ANAH (environ un Français sur quatre) ; de 2 000 euros pour les ménages en situation de précarité, à savoir les ménages modestes au sens de l’ANAH (environ un Français sur deux).
CSG et salaires. Les salaires nets vont croître dès janvier. Si la CSG augmente de 1,7 point le 1er janvier, en parallèle, pour les salariés, les cotisations salariales maladie et chômage vont baisser : suppression de la première (0,75 %), et diminution de 1,40 point pour la deuxième. Cette dernière disparaîtra dans un deuxième temps, le 1er octobre, avec une nouvelle baisse de 0,95 point.
Bulletin de paie. Le bulletin de paie simplifié est généralisé à toutes les entreprises.
Indépendants. Les indépendants verront leur régime social – le RSI – progressivement intégré au régime général et bénéficieront de deux baisses de cotisations.
Gaz. Les tarifs réglementés du gaz naturel, appliqués par Engie, augmenteront en moyenne de 6,9 % en janvier.
Carburants. Les prix à la pompe augmentent de 7,6 centimes par litre pour le gazole et 3,84 centimes pour l’essence.