route fissure

Conjoncture : le bâtiment voit l’issue mais les TP s’enlisent

Habitué à des taux de chute de la production de logements supérieurs à 10%, le Nord-Pas-de-Calais présente à fin juin les signes d’un atterrissage en douceur. 15600 logements ont été autorisés sur douze mois, selon les dernières statistiques du ministère à fin juin. Un volume qui représente une baisse modérée de 1,5%. Pour les logements commencés, c’est encore mieux avec 16100 logements démarrés en travaux, un niveau quasi étale (-0,5%).
De son côté, la Banque de France perçoit les mêmes signes d’amélioration. Dans sa dernière note de conjoncture, elle estime « correcte » la situation des carnets dans le bâtiment. Dans le gros œuvre, les prix des devis se sont stabilisés mais les effectifs restent à la baisse. Ils augmentent par contre dans le second œuvre qui bénéficie de carnets à la hausse.
La Banque de France est confiante pour la reprise dans le bâtiment mais tire l’alarme pour les travaux publics, dont elle qualifie la situation de préoccupante.