maison bois

Conjoncture : Après la crise, la filière bois à l’épreuve de l’élagage

Ils sont 37 000 salariés à travailler dans les activités de transformation et de valorisation du bois dans les Hauts de France. Et ce, dans 8 000 établissements de l’exploitation et de la gestion forestière, à la transformation du bois en passant par la mise en œuvre et le commerce. Ces chiffres, qui résultent d’une étude conjointe de l’Insee et de Nord Picardie Bois menée en 2013, mettent en lumière un triste constat : En région, comme au niveau national, les effectifs salariés de la filière bois ont diminué de 14% entre 2003 et 2013. Le secteur de la seconde transformation (menuiserie et ébénisterie) qui compte 320 établissements pour 2 000 salariés accuse un repli de 18% des effectifs salariés depuis 2008. Même son de cloche dans les activités de mise en œuvre et de commerce : le négoce de bois et de matériaux de construction (6 400 salariés pour 1 100 établissements en 2013) affiche une diminution des effectifs de 10% après une augmentation entre 2003 et 2007. En cause, la crise débutée en 2008 qui a élagué les effectifs et également touchée l’industrie du papier-carton (fermeture de Stora Enso et Arjowiggins). Notons cependant la création de 3 800 nouvelles sociétés (+ 15%), notamment dans les secteurs de la première transformation et des travaux menuiserie-charpente, dopée par l’arrivée d’auto-entrepreneurs.