Les entreprises :  Ramery Bâtiment - Cruard Charpente- SME- AA Aménagement - Mevital - Cofely Axima - Demouselle - Thyssenkrupp - Tambe - CRC - Nordpeint

Les entreprises : Ramery Bâtiment - Cruard Charpente- SME- AA Aménagement - Mevital - Cofely Axima - Demouselle - Thyssenkrupp - Tambe - CRC - Nordpeint

Condette : Bois et courbes pour le premier théâtre Elisabéthain français

construction 1 SATUnique en France, le théâtre élisabéthain du Château d’Hardelot a ouvert ses portes fin juin.Vous devez vous connecter pour accèder à ce contenu L’accès à cet article est réservé aux abonnés, veuillez vous connecter en cliquant sur le lien suivant Mélèze, épicéa, chêne brut ciré, bambou, ces essences de bois viennent composer la structure toute en rondeur du bâtiment imaginé par l’architecte anglais Andrew Todd. Pour obtenir, cette forme cylindrique, il a opté pour des panneaux de CLT ( Cross Laminated Timber ), du bois contrecollés de 10 cm. L’usage du bois assure par ailleurs la performance acoustique grâce aux panneaux d’épicéa. Le jeu d’ombre et de lumière participe à l’intégration du lieu dans son environnement naturel. L’utilisation de chaumes de bambou de 12 mètres de hauteur est inédite en France. La cage en bambou, superposée au théâtre, unifie la forme extérieure de l’ensemble architectural. Le département du Pas-de-Calais , maître d’ouvrage, a voulu garder l’idée d’un bâtiment qui communie avec le bois et le jardin anglais environnants.

Ventilation naturelle

Le théâtre bénéficie d’une ventilation naturelle, qui exploite les vents dominants du site et le tirage thermique du volume vertical de la salle. Pour le réglage de ce dispositif innovant, des essais furent réalisés préalablement à la soufflerie Gustave Eiffel à Paris. 392 places assises dont 10 PMR sont proposées au public, une scène de 84 m² domine le parterre avec une fosse transformable pour un orchestre de 29 musiciens. La modularité du lieu, permet de l’optimiser pour d’autres type de rencontres comme des conférences, des séminaires. Contrairement aux théâtres élisabéthains anglais, l’architecte a pris le parti de couvrir le lieu. Une verrière occultable permet toutefois de bénéficier de la lumière naturelle.
Pour la petite histoire, le tout premier théâtre elisabéthain a été construit en Angleterre en 1576 sous le règne de la reine Élisabeth 1ere. A l’époque, les comédiens habitués à voyager de ville en ville, avaient dû se sédentariser au vu du succès grandissant des représentations théâtrales.

Fiche technique
Maîtrise d’ouvrage : Conseil départemental du Pas-de-Calais
Maître d’œuvre :
Studio Andrew Todd
Scénographie : Charcoalblue
BET : LM Ingenieur
Economiste : Michel Forgue Coordonnateur Sécurité-Santé : BECS (Templemars)
Bureau de Contrôle : Dekra industrial (Grande Synthe)
Durée des travaux : deux ans
Coût des travaux : 6 millions d’euros TTC.

 

Voir la vidéo du Département du Pas de Calais