Pierre Lobry, président du Geiq BTP NPDC, Karine Charbonnier, VP à la Région et Philippe Beauchamps, président du directoire du groupe Ramery.

Pierre Lobry, président du Geiq BTP NPDC, Karine Charbonnier, VP à la Région et Philippe Beauchamps, président du directoire du groupe Ramery.

Clauses d’Insertion : La Région, Ramery et le Geiq signent pour les heures mutualisées

C’est une première qui en appellera certainement d’autres. La Région Hauts-de-France a signé une convention de partenariat avec le groupe Ramery et le Geiq BTP NPDC. Celle-ci autorise la globalisation des heures d’insertion pour favoriser l’apprentissage. L’objet de cette nouveauté est bien de favoriser l’insertion sur le long terme. Pour Karine Charbonnier, vice-présidente à la Région en charge de la formation et des relations avec les entreprises “cette convention participe pleinement aux ambitions de notre plan apprentissage”. La Région mobilise ainsi les clauses d’insertion des marchés publics dont elle est maître d’ouvrage. “Grâce à ce partenariat, nous pouvons désormais intégrer 5 alternants supplémentaires”, s’est réjoui Philippe Beauchamps. C’est justement au titre du groupe Ramery que le président du directoire a paraphé ce contrat tripartite. “Il sera donc possible à ces jeunes de travailler dans les différentes filiales du groupe”, a-t-il précisé. Le groupement d’employeurs pour l’insertion et la qualification (GEIQ) BTP NPDC sera quant à lui chargé du sourcing des candidats. “A nous de trouver les profils répondant aux attentes et d’assurer le suivi social”, explique Pierre Lobry, président du GEIQ BTP NPDC. “Cette disposition va permettre de construire des parcours de longue durée en bonne intelligence et qualifiant, là où les heures d’insertion ressemblaient parfois à du saupoudrage sans vraiment donner la possibilité d’apprendre un métier”, note-t-il.