canal seine nord

Canal Seine-Nord Europe : Les Hauts-de-France adoptent le protocole de financement

Il espère lancer les appels d’offres fin 2016 pour donner le premier coup de pioche en 2017. L’éxécutif régional a approuvé vendredi le schéma de financement et de gouvernance du projet du canal Seine-Nord-Europe. Pour mémoire, le coût du chantier s’élève à 4,5 milliards d’euros hors taxes. Il est ainsi prévu que l’Union Européenne apporte 1,8 milliard d’euros (soit 40%), l’Etat 1 milliard, les collectivités locales également 1 milliard, le tout complété par 0,7 milliard d’emprunt. Au rang des collectivités, les Hauts-de-France contribueront à hauteur de 302,65 millions d’euros, le département du Nord, 200 millions, 130 pour le Pas-de-Calais, 100 pour l’Oise et 70 pour la Somme. Reste normalement à charge 210 millions pour la région Ile-de-France. Mais cette dernière a déjà fait savoir qu’elle ne mettrait pas plus de 200 millions au pot commun. Pas de quoi cependant remettre en cause ce chantier qui devrait générer quelque 10 000 emplois par an pendant cinq ans.

Report fluvial

Cette infrastructure stratégique de 107 km reliera les bassins de la Seine et de l’Oise au réseau européen à grand gabarit du nord de l’Europe. Il faudra alors élargir le canal du Nord. Les voies actuelles de 14 à 17 mètres de large devront être élargies à 54 mètres pour accueillir les grands gabarits capables de transporter 4 400 tonnes, soit 180 poids-lourds. Objectifs : Faire baisser les émissions de gaz à effet de serre et décongestionner les autoroutes régionales