Missing image

La Caisse des dépôts accélère sur l’investissement

L’institution dirigée par Gaëlle Velay dans les Hauts-de-France boucle une année 2016 marquée par une montée en puissance de son activité d’investisseur. La Caisse des dépôts et consignations (CDC) est plus que jamais mobilisée sur son rôle contra-cyclique. En 2016, elle a alloué 56 millions d’euros sur ses fonds propres pour soutenir des projets d’envergure, contre 4 millions d’euros en 2014. La Caisse a ainsi permis de générer un effet levier portant au total sur 1,3 milliard. Concrètement cela s’est traduit dans le déploiement du Très Haut Débit (32 M€), dans le projet Lillenium, le Port de Calais (46 M€), la centrale photovoltaïque Sun’R à Cambrai, Arteparc à Lesquin ou encore la Semop portant le réseau de chaleur à Amiens. Pour son activité de prêteur, la Caisse a octroyé près de 1,3 milliard d’euros de prêts sur fonds d’épargne, dont plus de 1,1 milliard en faveur du logement social permettant la construction ou la réhabilitation de plus de 39 000 logements en région. Largement sollicitée par les bailleurs sociaux pour son prêt inédit de haut de bilan, elle s’est par ailleurs engagée à travers 8 conventions pluriannuelles pour doper leur production. Moins connue, l’activité de la caisse en faveur des créateurs d’entreprises et des TPE. 7,3 millions ont bénéficié aux premiers via les structures telles que les BGE, tandis qu’elle soutient les futures onze “Fabriques à entreprendre” bientôt installées dans les quartiers prioritaires pour booster l’entrepreneuriat.

Perspectives 2017

Six critères d’arbitrage justifient l’intervention ou non de cette institution bi-centenaire qui se veut “agile et efficace” au service des territoires : agir pour l’emploi, développer les énergies renouvelables, être le partenaire du logement social, favoriser l’aménagement durable, la jeunesse et contribuer au rayonnement notamment via le tourisme. Cette année, cela passera par exemple par le portage immobilier pour soutenir l’emploi ou encore par de l’ingénierie avec un travail sur la définition du modèle économique des Arenas souhaitées par le Conseil Régional, partenaire de la CDC. Les Bus à Haut Niveau de Service de Lens et Amiens seront regardés de près tout comme évidemment le canal Seine-Nord Europe et ses futures plateformes, le réseau de chaleur de Maubeuge et le réseau express Hauts-de-France.