Crédit photo : Ph. T. Bartel

Crédit photo : Ph. T. Bartel

Trois questions à Jean-Louis Subileau, Directeur de ”Une fabrique de la ville”

Quels sont les acquis engrangés depuis le lancement de l’ERBM ?

L’un des éléments importants est le renforcement des capacités de Maisons et Cités, avec l’entrée dans son capital de CDC Habitat. L’autre apport, qui n’était pas attendu, c’est le dispositif Action Coeur de Ville ; les conventions signées en ce moment entre l’Etat et plusieurs villes du bassin concourront aux objectifs de lutte contre la péri-urbanisation, de renforcement des centralités, de consolidation des activités économiques urbaines, inscrits dans l’ERBM. J’ajoute à ces acquis le bon avancement du projet de la Chaîne des Parcs.

Quels points cruciaux restent à régler ?
Le principal, à mes yeux, est la gouvernance. Le Pôle métropolitain de l’Artois repart après une phase de stand-by. L’agence d’urbanisme de l’Artois intervient désormais sur les trois agglomérations de Béthune-Bruay, Lens-Liévin et Hénin-Carvin. Euralens et la Mission bassin minier jouent leur rôle. C’est bien mais il faut aller plus loin dans les regroupements. Sur le plan opérationnel en particulier, je pense que le territoire devrait se doter d’un outil d’aménagement de type société publique locale, auquel les agglomérations pourraient déléguer la conduite de leurs opérations. La communauté de Lens-Liévin étudie actuellement la création d’une telle structure, qui pourrait être ouverte aux intercommunalités voisines.

L’urgence que vous signaliez dans votre rapport est-elle donc prise en compte ?
J’avais conçu un plan avec des priorités chiffrées et réalisables rapidement. Mais presque inévitablement, les changements au plus haut niveau de l’Etat ont entraîné des retards d’application. L’ERBM a néanmoins été confirmé par le gouvernement actuel et les grandes difficultés démographiques, économiques et sociales du bassin minier sont aujourd’hui reconnues. Les premiers crédits sont débloqués. Ce qu’il faut maintenant, c’est agir vite, engager effectivement l’amélioration des logements et des cités, coeur du sujet, et monter des projets dans tous les autres domaines.

A lire aussi dans ce dossier :