Dans le container aménagé pour la Formation Intégrée au Travail (FIT), Jean-Louis Hyolle, 49 ans, de chez Practee Formation, apporte aux salariés son expertise et son savoir-faire pour la pose des produits d’étanchéité à l’air et d’enveloppe du bâtiment.

Dans le container aménagé pour la Formation Intégrée au Travail (FIT), Jean-Louis Hyolle, 49 ans, de chez Practee Formation, apporte aux salariés son expertise et son savoir-faire pour la pose des produits d’étanchéité à l’air et d’enveloppe du bâtiment.

Solesmes : La formation intégrée au travail s’invite sur les chantiers

Afin de mieux maîtriser des outils d’étanchéité à l’air, le dispositif de formation intégrée au travail (FIT 2.0) permet aux ouvriers de se former directement sur les chantiers pendant leur temps de travail. De quoi faciliter la montée en compétence par le terrain.

 

Une formation? Pas possible. Pas le temps. Trop de boulot. Trop loin… Désormais, plus aucune excuse n’est possible pour ne pas monter en compétence. Avec la formation intégrée au travail (FIT 2.0), ce n’est plus le salarié qui part en formation mais bien l’inverse. Intégrée dans le planning de travaux, la FIT propose aux compagnons, aux chefs d’équipe et aux conducteurs de travaux de se perfectionner sur la maîtrise de l’étanchéité à l’air. Et ce, directement sur le chantier grâce à une plateforme pédagogique, mobile, aménagée dans un container. Le tout en 15 heures réparties sur deux mois. «A ce jour, dans les marchés de travaux, il n’existe pas de lot étanchéité à l’air, explique Stéphane Dron, chargé de mission Développement Durable pour Cambrésis Emploi. Pour autant, chaque corps d’état doit s’assurer de maîtriser le traitement de l’étanchéité à l’air dans la construction ou la rénovation des bâtiments». Les différents intervenants se doivent de respecter la qualité de mise en œuvre, de soigner les détails d’exécution et de ne pas endommager ce qui a été déjà réalisé par les autres corps de métier.

container hd

Plateau mobile sur chantier

A Solesmes, les entreprises Saniez Construction, BSM, Thierry Beghin, Douay Collinse, EIN, Menuiserie De Graef et la Société Nouvelle Sobatal, toutes des PME du territoire alentour, ont débuté la FIT 2.0 en novembre dernier. Sur le chantier d’extension et de rénovation du Conservatoire de Musique pour lequel elles interviennent, la Communauté de Communes du Pays Solesmois, maître d’ouvrage, a choisi d’intéger cette formation. La plateforme proposant différentes situations d’étanchéité à l’air, a été installée au pied du chantier. Quatre modules de formation sont proposés. «Le premier s’adresse aux compagnons, chefs d’équipes et conducteurs de travaux, précise Stéphane Dron. Sont passées en revue les techniques de l’étanchéité à l’air, le fonctionnement d’un isolant, les réglementations thermiques et les labels. Dans le module suivant, seuls les chefs de chantier et le conducteur de travaux s’affairent à la coordination, à la conception et au pilotage d’un chantier basse consommation. Puis les compagnons et le chef d’équipe entrent directement dans la pratique avec des mises en situations concrètes lors de la troisième session. Formateur chez Practee Formation, Jean-Louis Hyolle, assure : « Dans cette partie la plus importante, nous mettons en application différentes techniques de mise en oeuvre. Je leur donne des consignes, leur fais utiliser de nouveaux matériaux et je les amène à faire pas mal d’erreurs pour les pousser à trouver les solutions adéquates.» Enfin, leurs retours d’expériences sont debriefés dans une dernière session.

Vers un développement national?

Expérimentation unique en France, la FIT 2.0. mobilise plusieurs acteurs pour son développement régional. L’offre de formation et l’organisation des moyens techniques comme la plateforme mobile sont gérées par le Cd2e. Constructys Hauts-de-France assure aux entreprises et aux organismes de formation, la partie financement. Les Maisons de l’Emploi (Cambrésis, Lens-Liévin-Hénin Carvin, Métropole lilloise et Saint-Quentinois), proches du terrain et des donneurs d’ordre (collectivités ou les bailleurs sociaux) assurent le repérage pour de futurs chantiers-écoles. Et l’Alliance Villes Emploi, l’association nationale des Maisons de l’Emploi, coordonne le dispositif et en assure les relais au niveau national. «Nous détectons les prochaines opérations disposant d’une taille suffisante avec plusieurs corps d’état (menuiserie, chauffage, isolation), livre Stéphane Dron. Puis nous proposons au maître d’ouvrage d’intégrer la formation dans le dossier de consultation des entreprises (DCE). Généralement, il est partant car il mise sur la montée en compétence des salariés du bâtiment de son territoire pour améliorer leurs performances. Au final, les salariés mettront en pratique ce qu’ils ont appris et cela évitera certaines malfaçons qui peuvent s’avérer très coûteuses lors de la facture finale.»
Suite à un appel à projet lancé en 2016 par le Programme d’Action pour la Qualité de la Construction et la Transition Energétique (PACTE) qui souhaite renforcer les liens avec les territoires autour de la montée en compétences des professionnels du bâtiment, la FIT 2.0 prend désormais de l’ampleur. «Deux plateaux tournent actuellement dans la région, pour seize formations engagées en 2018-2019. Si elles viennent à être plus nombreuses, nous pourrions acquérir deux autres containers». Forte de son succès, la FIT 2.0 pourrait alors voir le jour dans tout l’Hexagone.

Claude Samoy, 48 ans, formateur en maçonnerie , éco-construction aux Compagnons du Devoir à Villeneuve d’Ascq « Je suis actuellement en tutorat avec Practee Formation sur les 4 modules pour devenir à mon tour formateur FIT 2.0. Formateur aux Compagnons du Devoir, je suis habitué à enseigner à des jeunes. Là, on s’adresse à des ouvriers déjà qualifiés. C‘est un enseignement différent grâce à une nouvelle solution de formation. On ouvre également les ouvriers à l’esprit d’équipe et au respect de leur travail respectif en mixant les différents corps de métiers.»
Claude Samoy, 48 ans, formateur en maçonnerie , éco-construction aux Compagnons du Devoir à Villeneuve d’Ascq
« Je suis actuellement en tutorat avec Practee Formation sur les 4 modules pour devenir à mon tour formateur FIT 2.0. Formateur aux Compagnons du Devoir, je suis habitué à enseigner à des jeunes. Là, on s’adresse à des ouvriers déjà qualifiés. C‘est un enseignement différent grâce à une nouvelle solution de formation. On ouvre également les ouvriers à l’esprit d’équipe et au respect de leur travail respectif en mixant les différents corps de métiers.»
Marc Josse,  53 ans,  Société De Graef à Caudry « Faute de temps, c’est parfois compliqué d’aller en formation. Ce programme sur notre lieu de travail,  c‘est une bonne chose. C’est pratique et très constructif. On y apprend beaucoup notamment sur les membranes, les nouveaux matériaux, comment les poser... Par la suite, je pourrai mettre cela en application directement sur les chantiers. On a également appris à être plus attentifs à ce que l’on fait, à ne pas impacter le travail des autres corps de métier. »
Marc Josse, 53 ans,
Société De Graef à Caudry
« Faute de temps, c’est parfois compliqué d’aller en formation. Ce programme sur notre lieu de travail,
c‘est une bonne chose. C’est pratique et très constructif. On y apprend beaucoup notamment sur les membranes, les nouveaux matériaux, comment les poser… Par la suite, je pourrai mettre cela en application directement sur les chantiers. On a également appris à être plus attentifs à ce que l’on fait, à ne pas impacter le travail des autres corps de métier. »