Olivier Specq, chargé d’affaires, Thomas Devillard, responsable d’exploitation et Matthieu Gueroult, directeur, sont les maillons essentiels d’Amethys.

Olivier Specq, chargé d’affaires, Thomas Devillard, responsable d’exploitation et Matthieu Gueroult, directeur, sont les maillons essentiels d’Amethys.

Seclin : Amethys, la confiance au fil de l’eau

En à peine 3 ans, Matthieu Gueroult est déjà à la tête d’un petit groupe : Amethys. Sa spécialité ? Apporter des solutions clés en main pour le traitement et les réseaux d’eau. L’entreprise mise sur les relations de confiance et cela lui rend bien.

Chez Amethys, les petits ruisseaux font les grandes rivières. C’est par étapes mesurées que Matthieu Gueroult a su construire un groupe : Amethys, spécialisé dans le traitement et la distribution d’eau. Trois ans après sa reprise, le dirigeant s’est entouré d’une quinzaine de salariés et a doublé le chiffre d’affaires atteignant 2,2 millions d’euros. Une belle réussite pour cet ancien salarié du bâtiment qui s’était lancé dans l’aventure en 2015 pour renouer avec l’entreprenariat en rachetant un fond de commerce lillois spécialisé dans l’exploitation des réseaux d’eau.

Rachat de France Eau 2000

Grâce à l’achat, l’année dernière, de la TPE France Eau 2000, basée à Beauvais, Amethys a encore passé un gap. « Nous voulions renforcer notre savoir-faire dans le milieu industriel, particulièrement dans le suivi, l’entretien et le traitement de l’eau de tours aéroréfrigérantes et des chaudières vapeurs, explique le dirigeant, satisfait. Cette antenne, localisée en Picardie, étend également notre périmètre géographique ». Désormais, Amethys intervient sur la zone grand nord : Haute-Normandie, Champagne-Ardenne, jusqu’en région parisienne.

Réparer les bobos en PEU  de temps

amethys_chantier_HD
Sur ce chantier situé dans un centre commercial lillois, l’équipe d’Amethys a reconditionné l’intégralité d’un réseau de refroidissement pour la protection antigel et anticorrosion du réseau pour le compte de la SNEF.

Dans le secteur du traitement et de la distribution d’eau, la concurrence est féroce. Pourtant Amethys a su tirer son épingle du jeu en se frayant un passage entre les « poids lourds ». Le panel des clients est large : 35 % tertiaire, 25 % industrie, 15% collectivités et 25 % en sous-traitance avec des installateurs et des exploitants de chauffage. « Nous avons aujourd’hui une taille intéressante qui nous permet de gérer l’ensemble de la chaîne d’exploitation et d’optimisation des réseaux d’eau de nos clients. Nous avons deux laboratoires pour analyser les échantillons d’eau récupérés chez les clients, nous réalisons la maintenance et le remplacement de leurs équipements de traitement et de distribution, nous les conseillons, etc. », détaille Matthieu Gueroult. Mais l’une des clés incontournables de succès pour le dirigeant, «c’est la proximité et la qualité de nos prestations et conseils. Cela nous permet d’instaurer une relation de confiance qui paye dans le temps».

Amethys est capable de réparer rapidement les gros bobos. « Nous venons de dépanner un important hôtel dont la production d’eau chaude sanitaire était en panne sans en faire pâtir la clientèle », donne-t-il en exemple. La société apporte des solutions « sous avis techniques du CSTB et dans le respect de l’environnement », pour anticiper les problèmes récurrents d’embouage, de tartre ou de risques sanitaires (légionelles, etc.) très surveillés dans les milieux de la santé.

Un chantier à Gravelines

Matthieu Gueroult met un point d’honneur a former régulièrement son équipe pour maîtriser les techniques qui évoluent rapidement.

« Nous sommes à l’affût des innovations, des nouveautés et bien sûr des opportunités », souligne-t-il. Dernièrement, Amethys a pu répondre, grâce à un partenaire avec Véolia, à une mission en milieu nucléaire. « Nos équipes participent au renouvellement de l’ensemble des réseaux de production d’eau chaude sanitaire de certains bâtiments de la centrale nucléaire de Gravelines ». Un chantier qui va encore assoir la confiance des clients dans l’entreprise.

Jusqu’où ira-t-elle ? Le gérant reste modeste. « Nous avons déjà une belle taille qui permet d’apporter un service de qualité. Nous allons maintenant surtout consolider notre groupe, capitaliser sur notre savoir-faire et surtout satisfaire nos clients. Et ce sera déjà beaucoup », sourit-il.

 

>>> Repères

Janvier 2015 : Rachat d’un fond de commerce dans l’exploitation, le suivi et le traitement des réseaux d’eau à Lille.
Janvier 2016 : Création de l’identité Amethys.
Juillet 2017  : Rachat de l’entreprise France Eau 2000 à Beauvais.
15 : Salariés
2,2 : millions d’euros de chiffre d’affaires
2 : antennes à Seclin et à Beauvais