Laurent Havez, responsable d’exploitation et Romuald Ostach, gérant de Telecnord, devant leurs nouveaux bureaux à Sars-et-Rosières.

Laurent Havez, responsable d’exploitation et Romuald Ostach, gérant de Telecnord, devant leurs nouveaux bureaux à Sars-et-Rosières.

Telecnord tire ses câbles dans de nouveaux locaux

Telecnord vient de poser ses cartons dans la zone d’activités de Sars-et-Rosières à quelques encablures de l’A23. Appartenant au groupe Finosta installé dans le Valenciennois, elle continue son expansion.

Nom de famille : Ostach. Prénoms : Romuald et Sébastien. Age : 49 et 39 ans. Point commun : tous deux dirigent Finosta, un groupe de cinq sociétés offrant solutions et services en électricité, mais aussi des systèmes et réseaux pour ses clients du tertiaire et de l’industrie. En décembre dernier, fortes d’une croissance prometteuse, deux de leurs entités Telecnord et Progise, société en charge de l’informatique et de la gestion des données techniques, prennent leurs nouveaux quartiers dans la zone d’activité à Sars-et-Rosières. « Désormais, nos bureaux de 230 m² sont mieux adaptés, plus conviviaux et plus proches de l’autouroute», explique Romuald Ostach.

Une entreprise en pleine expansion

Télecnord comprend 15 salariés dont trois chefs d’équipe, deux électriciens de chantier, un responsable d’études et Laurent Havez responsable d’exploitation. L’entreprise intervient sur les secteur de la VDI (Voix données images) où elle installe des onduleurs, des bornes, réalise le cablage Ethernet ou aménage encore des salles multimédias avec la pose de vidéoprojecteurs, de visionconférence… «Dernièrement nous avons été certifiés pour poser des bornes de recharge pour les véhicules électriques. Comme à Valenciennes où nous avons installé des bornes pour les véhicules d’Enedis ou à Douai pour GRDF». L’entreprise se charge également des systèmes de sécurité et de sureté de bâtiments : intervention sur la gestion d’accès, l’interphonie, la pose d’alarme et la détection incendie. Le site d’Alstom à Petite-Forêt et celui de Lutti à Bondues ont quant à eux fait appel à Telecnord pour la mise en place d’une gestion technique du bâtiment (GTB). L’objectif? «Récupérer et contrôler les données d’un bâtiment comme celles du chauffage, de la ventilation et du conditionnement d’air pour améliorer les performances énergétiques et réaliser des économies financières».

Une affaire de famille

C’est que la fibre électrique coule dans leurs veines. Leur papa, André, ancien électricien industriel chez Caron à Saint-Amand créé en 1986 SEAI industrie, spécialisée en electricité industrielle HT /BT. L’entreprise fonctionne bien, il lui faut créer Atesya Industrie, sa jumelle dans le Pas-de-Calais pour se rapprocher de ses clients tel Roquette à Lestrem. Puis son fils Romuald, automaticien dans l’industrie, intégre la société. En 2003, une proposition pour reprendre l’entreprise Telecnord séduit le patriarche. Il signe. «Il nous manquait cette partie tertiaire dans le groupe Finosta, confie le chef d’entreprise. Nous nous sommes donc spécialisés dans le câblage, le courant faible, l’informatique et la téléphonie». En 2004, c’est au tour du plus jeune frère, Sébastien, ingénieur de production, de les rejoindre. L’âge de la retraite sonnant, André laisse alors les commandes aux deux garçons. Si l’ainé gère la partie opérationnelle et ressources humaines, Sébastien se charge du développement commercial. «Sébastien cherche du boulot et moi je lui en donne les moyens», s’amuse Romuald Ostach. Aujourd’hui, le groupe gère 110 salariés et affiche un chiffre d’affaires de 11 millions d’euros.

Telecnord a aménagé pour un lycée professionnel, une table de formation motorisée intégrant l’unité centrale, l’écran, le clavier.
Telecnord a aménagé pour un lycée professionnel, une table de formation motorisée intégrant l’unité centrale, l’écran, le clavier.

Difficultés de recrutement

Telecnord grandi. Mais Romuald Ostach peine à trouver des électriciens. «De bons électriciens, précise-t-il. Les jeunes manquent de motivation. On est emballé par des supers CV et puis quand la personne est sur le terrain, le soufflé retombe». Il est donc souvent obligé de faire appel aux agences d’intérim pour répondre à ses clients. En septembre, l’entreprise embauchera trois commerciaux en contrat d’apprentissage. Il projette par ailleurs de répondre aux marchés publics de vidéosurveillance. «Toujours à l’affut des nouvelles technologies, conclut le frère ainé, nous nous rendons sur les salons Rexel, Sanelec… Et tous les deux ans, nous sommes sur le salon Made in Hainaut. Nous y exposons conctrètement nos solutions de vidéoprotection, de contrôle d’accès… et cela nous apporte des clients, en moyenne 15 000 euros de commandes».
Et les Ostach n’ont pas fini de s’agrandir : ils viennent de créer Vocx, une filiale spécialisée en téléphonie d’entreprises. Et comptent encore ajouter une corde à leur arc, en rachetant une société de domotique.

Repères
Telecnord : reprise en 2003
CA en 2017 : 1, 2 million d ‘euros
Effectif : 15 salariés
230 m² de bureaux à Sars-et-Rosières
Clients : Enedis, GRDF, RTE, Cofely, Dalkia…