travailleurs_ombre_ts1

Le parlement européen adopte la révision sur le travail détaché

Voilà plus de deux ans que l’assemblée européenne débat sur cette question. Sujet qui faisait même partie des promesses de campagne du candidat Macron qui en a fait son premier cheval de bataille européen. Le parlement vient donc enfin d’adopter, à une large majorité, la révision de la directive de 1996 sur le travail détaché. L’objectif ? Mieux protéger les travailleurs exerçant dans un autre pays membre que le leur, et mieux lutter contre le dumping social des pays de l’Est.

« A travail égal, salaire égal »

Au coeur de cette réforme, la limitation de la durée du détachement à douze mois, avec toutefois une possibilité de prolongation de 6 mois. Le principe « à travail égal, salaire égal » est conforté mais à cela s’ajoute l’obligation de verser les autres éléments liés à la rémunération (prime, treizième mois…). Par ailleurs, les employeurs ne pourront plus déduire du salaire les frais d’hébergement, de nourriture et de transport. Les états membres ont désormais deux ans pour transposer cette directive dans leur droit.