vue_aérienne_aéroport_lille-lesquin

Projection en vue aérienne du nouveau parvis @Enia Architecte

Eiffage injecte 170 millions d’euros pour l’aéroport Lille-Lesquin

Associée à Aéroport de Marseille, la major du BTP a décroché pour 20 ans la concession de l’aéroport Lille-Lesquin. Elle entend faire décoller l’équipement régional à 4 millions de passagers grâce à un premier lifting d’ampleur d’ici 2023.

 

“Historique”. Pour Marc Legrand, directeur concessions d’Eiffage, ce 25 juillet l’était. Ce jour, le groupe de BTP associé à Aéroport de Marseille-Provence, a paraphé sa première concession aéroportuaire avec celle de l’aéroport Lille-Lesquin. Les deux opérateurs auront donc à partir du 1er janvier 2020, la mission d’exploiter et d’entretenir cet équipement structurant du territoire. Eiffage a séduit le SMALIM (Syndicat mixte des aérodromes de Lille-Lesquin et de Merville) grâce à un ambitieux programme d’investissement. Pas moins de 90 millions d’euros, dont environ 50 millions de travaux, seront injectés d’ici 2023. Au total, 170 millions seront investis à horizon 2039. Si plus de 2 millions de passagers foulent actuellement le tarmac lillois, l’objectif est bien d’atteindre les 4 millions de voyageurs. Pour cela, un profond lifting s’impose. Maître d’oeuvre des aéroports de Pune (Inde) ou encore de Ouagadougou (Burkina Faso), l’agence parisienne Enia a été retenue pour faire entrer l’aéroport lillois dans la modernité.

Doubler la surface de l’aéroport

Deux grands principes ont guidé les architectes. “Nous devions améliorer le parcours passager tout en redonnant une nouvelle image à cette porte d’entrée du territoire”, dévoile Mathieu Chazelle, architecte-associé d’Enia. L’entrée actuelle fera place à un parvis multimodal, avec un auvent monumental, d’où les flux (passagers, véhicules) seront maîtrisés (arrivées/départs). Une nouvelle façade unifiée renouvellera le rapport à la ville, avec en prime, la suppression des rampes d’accès et des deux niveaux de parking. Grâce à une extension vers l’ouest, la surface de plancher sera doublée pour atteindre 33 000 m2. De quoi également doubler les espaces commerciaux (1 800 m2 actuellement). Pour répondre à une augmentation du nombre de rotation – une dizaine supplémentaire principalement vers l’Angleterre et l’Est – il est aussi convenu d’un déploiement de la jetée.
Pour cela, Eiffage prévoit un tempo intense puisque ces premiers aménagements sont attendus pour 2023, tout en poursuivant l’exploitation du site. On peut donc imaginer les premiers coups de pioche à partir du second semestre 2020. A la manœuvre, on retrouvera les équipes régionales d’Eiffage Construction. “Il faut aller vite, en démarrant dès septembre les études”, a conclu Marc Legrand.

 

Projection du nouveau parvis @Enia Architecte
Projection du nouveau parvis @Enia Architecte
L'aménagement du parvis devrait permettre une meilleure maîtrise des flux @Enia Architecte
L’aménagement du parvis devrait permettre une meilleure maîtrise des flux @Enia Architecte

En savoir plus sur l’aéroport Lille-Lesquin et Eiffage >>>cliquez juste ici! <<<