DJI_0828

Les travaux de Calais Port 2015 ont pris un an d’avance

Avec ses 45 hectares gagnés sur la mer, le chantier de Calais Port 2015 n’en finit plus de faire parler de lui. Défini comme l’un des chantiers français « les plus importants de la décennie » par la SEPD, la Société d’Exploitation des Ports du Détroit, sa mise en service est prévue pour janvier 2021.

 

murcC’est l’effervescence sur le chantier calaisien. Les pieux d’acier attendent le battage. Calais Port 2015, premier projet maritime du plan Junker d’infrastructures prioritaires de l’Union Européenne, affichent ses dimensions généreuses. Point d’avancement emblématique : la fin de la nouvelle digue arrivant fin 2018 à sa longueur définitive, soit 3260 mètres (voir encadré). « L’emprise sur la mer est terminée avec la création d’environ 45 hectares de terre-pleins à partir des déblais de dragage du nouveau bassin. Ces terre-pleins permettront la réalisation de la plateforme qui accueillera les futurs bâtiments, routes et ouvrages d’art », explique Jean-Marc Puissesseau, président de la SEPD.

Après la digue, place aux quais

Le groupement constructeur, composé de  Bouygues, Spie Batignolles et Jan de Nul, qui peut se targuer de la livraison – avec un an d’avance – de la nouvelle digue et de son musoir, s’attaque désormais à la réalisation des quais pour l’accueil des navires. Ils seront, à terme, au nombre de trois. Les travaux du P10 pour « poste d’embarquement 10 » sont d’ores et déjà réalisés. Restent aux postes 11 et 12 à sortir de terre. « Nous sommes en opération de battage des pieux. C’est un bruit constant qui martèle le chantier dorénavant », sourit Jean-François Mille, directeur technique adjoint à la Société des Ports du Détroit. La régularité du tassement donne le pouls du chantier.
Le P10, quai de 80 mètres de long sur 53,8 de large, aura nécessité le fonçage de 68 pieux assemblés par soudures hélicoïdales. « Faisant entre 26 et 40 mètres de long, le plus lourd d’entre eux pèse 26 tonnes », fait savoir le groupement constructeur avant d’entrer dans le détail de ces travaux : « La difficulté résidait dans la mise en œuvre de ces 68 pieux, pour ce faire le vibrofoncage et battage ont été réalisés grâce à un guide de battage comme une cathédrale d’acier ». Une grue treillis de 250 tonnes a manutentionné vibrofonceur et marteau hydraulique pour en venir à bout. « Le P10 étant un quai accolé au terre-plein, la grue pouvait « avancer » sur le futur quai grâce à une estacade provisoire. Il a nécessité 306 éléments préfabriqués dont 68 chapiteaux, 71 poutres, 12 poutres magistrales, 155 prédalles pour la grande majorité préfabriqués sur site ». En phase de finition, ce front d’accostage est prévu pour des ferries de 240 m de long.
Le double quai P11 et 12, par contre, sont des avancées en mer. Dimensionné pour 300 mètres de long et 25 mètres de large, le môle présentera un front d’accostage de 288 mètres. « Ce sera un caisson combiwall profilés et palplanches. Il représente un certain défi, car ce seront des travaux maritimes. Il faut donc une barge Jack Up pour réaliser cet ouvrage », explique le groupement constructeur. C’est la barge La Kaleeis (36m de long et 17,50m de large) qui embarquera le matériel et les engins nécessaires à bord pour la réalisation de ce quai en mer.
Autre particularité de ce chantier, la centrale à béton et l’usine de préfabrication de Xblocs intégrées au site, continuent encore leur production. Des Xblocs de 4 m3 sortent aujourd’hui de la chaîne et servent à renforcer le mur chasse mer, la centrale à béton ayant également encore des éléments à produire pour les travaux de Génie Civil.

3260 mètres de digue Fin 2018, la digue de Calais Port 2015 est arrivée à sa longueur maximale de 3260 mètres avec un an d’avance sur le prévisionnel des travaux. Protégée par les 6 millions de tonnes de Xblocs, elle aura nécessité une enveloppe d’environ 160 millions d’euros sur le total des 675 millions d’euros du projet. L’infrastructure, qui doit accueillir des ferries toujours plus gros dédiés au trafic de passagers et de fret entre Calais et Douvres, a nécessité le coulage et la pose de plus de 6000 Xblocs de 4 à 20 tonnes chacun ainsi que 3,9 millions de tonnes d’enrochement. Reste encore à réaliser le mur chasse mer dont une première section a déjà émergé sur le site. « Ce mur, qui arrivera à échéance courant 2019, est là pour protéger les terre-pleins de la houle », précise Jean-François Mille. « Il reste encore des Xblocs à mettre en place, tout cela constituera la dernière couche de la carapace ».
3260 mètres de digue
Fin 2018, la digue de Calais Port 2015 est arrivée à sa longueur maximale de 3260 mètres avec un an d’avance sur le prévisionnel des travaux. Protégée par les 6 millions de tonnes de Xblocs, elle aura nécessité une enveloppe d’environ 160 millions d’euros sur le total des 675 millions d’euros du projet. L’infrastructure, qui doit accueillir des ferries toujours plus gros dédiés au trafic de passagers et de fret entre Calais et Douvres, a nécessité le coulage et la pose de plus de 6000 Xblocs de 4 à 20 tonnes chacun ainsi que 3,9 millions de tonnes d’enrochement. Reste encore à réaliser le mur chasse mer dont une première section a déjà émergé sur le site. « Ce mur, qui arrivera à échéance courant 2019, est là pour protéger les terre-pleins de la houle », précise Jean-François Mille. « Il reste encore des Xblocs à mettre en place, tout cela constituera la dernière couche de la carapace ».

La fiche
Projet : Construction de Calais Port 2015
Coût total du chantier : 862 millions d’euros
Groupement constructeur : Bouygues (Bouygues Travaux Publics, Bouygues Travaux Publics Régions France, Colas Nord Est), Spie batignolles (Malet, Valérian, Spie batignolles Nord, Spie batignolles TPCI) et Jan de Nul (Sodraco International).
Société : la Société des Ports du Détroit est la structure créée pour financer, construire et entretenir pendant 50 ans Calais Port 2015.
Titulaire du contrat de concession des ports de Boulogne-sur-Mer et Calais : Société d’Exploitation des Ports du Détroit.
Mise en service : janvier 2021

 

 

 

Virginie Wojtkowski