Didier Bouttemy devant la nouvelle extension de 500 m² de son siège à Duisans.

Didier Bouttemy devant la nouvelle extension de 500 m² de son siège à Duisans.

Duisans : Les ZAC, terrains de jeux privilégiés du Groupe Bouttemy

Après la cession de Sodelem à Engie Inéo en fin d’année dernière, Didier Bouttemy se consacre désormais à sa vie d’aménageur-constructeur de parcs d’activités dans l’Arrageois. Cet été, il livrera un de ses quatre bâtiments de bureaux, Zac des Bonnettes.

« Un bâtisseur heureux ». C’est ainsi que se qualifie Didier Bouttemy, président du groupe éponyme qui compte une vingtaine de salariés et affichait un chiffre d’affaires de 25 millions d’euros l’année dernière. Depuis une dizaine d’années, il ne cesse d’investir autour d’Arras en aménageant des parcs d’activités. Après la construction du centre de distribution de la Poste en 2016, celle d’un bâtiment pour l’Etablissement Français du Sang en 2018 sur la zone Actiparc ou encore la création de la zone commerciale « Promenade d’Artois », il a lancé début mai, le chantier d’un nouvel ensemble de bureaux de 6 300 m², ZAC des Bonnettes à Arras.

Construire éco-responsable

Au total, quatre immeubles à consommation d’énergie faible seront construits avec des matériaux pérennes issus d’une chaîne de fabrication la plus écologique possible. « Je tiens particulièrement à ce que le confort des usagers soit agréable et cela passe d’abord par l’étude ergonomique des bâtiments dès leur conception », confie Didier Bouttemy. Extrêmement pointilleux dans les finitions, il utilise du béton, du bois très résistant, des menuiseries alu, du grès d’Allemagne pour le revêtement des places de stationnement. Et en visionnaire, il a même aménagé sur les toitures, des plateaux d’atterrissage pour les drones… Déjà plusieurs locataires sont séduits. Le groupe Industrial Scientific, spécialisé dans la détection de fumée, s’installera dès cet été dans un premier bâtiment. Suivront la Caisse d’Epargne des Hauts-de-France et le cabinet de géomètres Caron-Briffaut pour les prochaines livraisons.

Douce cession

La force de Didier Bouttemy ? Il la doit à ses années d’expérience au sein de Sodelem. Après une enfance passée dans la ferme familiale et des études d’électronique, il créé en 1983, avec son petit frère Daniel, cette entreprise d’installations électriques pour la grande distribution et l’industrie… Quand Daniel assure le terrain, lui se concentre sur la partie commerciale. Pour leurs clients, ils développent en plus un service de maintenance H24. Leur petite affaire durera près de 35 ans avec 22 millions d’euros de CA en 2018. En décembre dernier, afin d’anticiper leur retraite et de se concentrer sur l’activité immobilière, les frères Bouttemy ont passé le flambeau à Engie Ineo qui a repris la totalité des 120 salariés. « Avec Engie, nous avons été séduits par leur politique commune à la nôtre : ils ne comptaient pas modifier le modèle stratégique de notre entreprise en très bonne santé, ni les habitudes de nos salariés », assure Didier Bouttemy. Il s’est engagé sur trois ans à les accompagner en douceur.

Continuité familiale

Avec ses différentes casquettes allant de président du Football club d’Arras, d’Artois Business Club, à propriétaire de centre équestre ou créateur d’entreprises de culture de céréales, l’enfant du pays ne s’ennuie pas. À 61 ans, Didier Bouttemy gère 52 sociétés et ne compte pas s’arrêter là. Il se donne encore « une bonne dizaine d’années » d’exercice. La relève ? Il la trouvera auprès de ses cinq enfants. À 25 ans, Antoine, le benjamin, rejoindra le groupe familial d’ici un an. Le secteur ne lui est pas étranger, il fait ses armes depuis sept ans en tant que conducteur de travaux au sein de CG2I, constructeur de bâtiments industriels, commerciaux et tertiaires à Hermies. Et continuera d’ancrer un peu plus l’histoire de la famille Bouttemy autour de la Place des Héros.

 

Le groupe Bouttemy a lancé début mai la construction de quatre immeubles (6000 m² de bureaux au total),  Zac des Bonnettes à Arras.
Le groupe Bouttemy a lancé début mai la construction de quatre immeubles (6000 m² de bureaux au total),
Zac des Bonnettes à Arras.