chantier-fives-cail-usine-chronique-du-btp-Loco-lille

Démarrage compliqué pour la loco

On essaie de construire le bâtiment du futur, dans un bâtiment du passé avec les normes d’aujourd’hui », Laurent Courouble, porteur du projet Loco.

Soutenu d’un côté par un Etat visionnaire qui débourse un million d’euros pour aider une construction avant-gardiste, bloqué de l’autre par un Etat gendarme qui dégaine ses normes de sécurité, le projet de tiers-lieu en plein centre du quartier prend du retard.

Vous devez vous connecter pour accèder à ce contenu L’accès à cet article est réservé aux abonnés, veuillez vous connecter en cliquant sur le lien suivant