Depuis juin, le quartier de 100 logements appelé «le petit village», à Cappelle-la-Grande, utilise de l’hydrogène pour se chauffer, cuisiner ou se laver.

Depuis juin, le quartier de 100 logements appelé «le petit village», à Cappelle-la-Grande, utilise de l’hydrogène pour se chauffer, cuisiner ou se laver.

A Cappelle-la-Grande, l’hydrogène s’invite dans le réseau de chaleur du «petit village»

Après 4 ans d’expérimentation, un nouveau quartier de Cappelle-la-Grande incorpore désormais dans son réseau de chaleur un gaz vert : mélange de gaz naturel et d’hydrogène. Si peu de changement est à noter pour le particulier, c’est une révolution dans l’utilisation des énergies renouvelables.

Vous devez vous connecter pour accèder à ce contenu L’accès à cet article est réservé aux abonnés, veuillez vous connecter en cliquant sur le lien suivant