Prévisions d’évolution du CA Bâtiment en 2018. Source : Cerc HDF

Prévisions d’évolution du CA Bâtiment en 2018. Source : Cerc HDF

Bâtiment : Après une croissance de 3% en 2017, l’activité se tasse

Malgré la bonne tenue de l’activité en 2017, les acteurs du bâtiment restent vigilants pour 2018. L’étude menée par la Cerc prévoit en effet un ralentissement de l’activité dans la région des Hauts-de-France pour l’année en cours.

Premier enseignement de ce travail publié en juillet : “le chiffre d’affaires reste positif en 2018, mais la croissance est près de deux fois moins rapide que celle observée en 2017”. Ainsi, contrairement à 2017 qui affichait un rythme de croissance de +3%, 2018 devrait s’établir à 1,1%, montrant un tassement de la production. “Cette activité devrait générer 9 349 millions d’euros de chiffre d’affaires” selon la cellule économique régionale de la construction (Cerc HDF), un montant qui s’inscrit pour la deuxième année consécutive au dessus de la moyenne de la période 2008-2017. Pour tirer les volumes, les professionnels devraient pouvoir compter sur la construction des locaux comme sur la construction neuve de logements. Ce segment perdrait cependant 3 points par rapport à 2017 pour atteindre +2,5%. Enfin, le secteur de l’entretien-rénovation devrait se stabiliser à +0,3% par rapport à l’année dernière. Si l’Ile-de-France, la Bretagne et les Pays de la Loire tirent leur épingle du jeu avec une croissance supérieure à 4%, les Hauts-de-France, comme sept autres régions n’atteindraient donc pas les 2% d’augmentation. Et la Cerc de conclure : “Globalement, le rythme de progression de la production Bâtiment serait divisé par deux dans l’hexagone par rapport à celui de 2017”.

2017, l’année du retournement

Difficile donc de voir si rapidement l’activité se tasser alors que 2017 marquait véritablement le retournement de la construction, après un niveau d’activité tout juste stabilisé en 2016. Dans les Hauts-de-France, le bâtiment affichait une progression en volume de près de 3%. “Tous les segments ont bénéficié de ce regain d’activité, la construction neuve tirant la tendance régionale vers le haut”, notent les spécialistes. Parmi les meilleures progressions, celle du neuf affichait une évolution en volume supérieure à 5% par rapport à 2016. Cela s’explique par le dynamisme de la production de logements neufs, collectifs comme individuels, qui a progressé de 8% en volume entre 2016 et 2017. L’entretien-rénovation, qui représente près de 63% du chiffre d’affaire régional, s’est quant à lui amélioré de +1,5%. Surtout, le logement “a conforté sa position d’activité la plus dynamique en 2017”. Soit 5 434 millions d’euros de chiffre d’affaires pour une croissance de plus de 4% en volume.

Repères 2018

+ 1,1%
la prévision d’évolution du chiffre d’affaires Bâtiment

+ 2,5%
la prévision d’évolution du chiffre d’affaires pour la construction neuve

+0,2%
la prévision d’évolution du chiffre d’affaires pour l’entretien-rénovation