Les premières réflexions ont défini les grands principes du futur quartier. Les études pré-opérationnelles menées les prochains mois permettront d’affiner la proposition d’aménagement.

Les premières réflexions ont défini les grands principes du futur quartier. Les études pré-opérationnelles menées les prochains mois permettront d’affiner la proposition d’aménagement.

Arras : Des logements pour la deuxième vie du quartier Diderot

Territoires Soixante-Deux mène pour le compte de la ville d’Arras le projet de requalification de la zone Diderot en entrée de ville. Focus sur la future offre de logements en cours d’élaboration.

 

C’est une emprise de 8,5 hectares qui se verra d’ici quelques années complètement transfigurée. Nom de code : Diderot, du nom de l’ancien collège qui portait celui du philosophe des Lumières, et d’une ancienne maison de retraite. A quelques encablures de là, en entrée de ville, le centre commercial Les bonnettes et l’hippodrome bornent ce qui est en passe de devenir un tout nouveau quartier d’Arras.
Un programme mixte doit accueillir 269 nouveaux logements. Plus précisément, 54 lots libres, 64 logements en accession, 69 en accession aidée ainsi que 82 autres en locatif social. Cela représente une densité de 37 logements par hectare. A la manoeuvre de ce programme, Territoires Soixante-Deux (Ex-Adevia). L’aménageur a en effet été désigné en fin d’année dernière pour mener cette opération de reconversion et donner une nouvelle âme au site. La SEM réalisera ce projet en 5 phases échelonnées sur une durée de 9 ans.

Frédéric Leturque (Maire d’Arras), Claude Féret (Adjoint à l’urbanisme), Michel Deneux (DG de Territoires Soixante-Deux) et Valentine Boudry (Directrice de l’aménagement de Territoires Soixante-Deux) lors de la réunion publique de présentation de la concession d’aménagement fin janvier à Arras.
Frédéric Leturque (Maire d’Arras), Claude Féret (Adjoint à l’urbanisme), Michel Deneux (DG de Territoires Soixante-Deux) et Valentine Boudry (Directrice de l’aménagement de Territoires Soixante-Deux) lors de la réunion publique de présentation de la concession d’aménagement fin janvier à Arras.

Mixité de produits adaptés

Le parti pris de ce programme réside dans “une mixité de produits adaptés” pour assurer un cadre de vie de qualité pour les habitants. Il s’agit par ailleurs de désenclaver et changer l’image du quartier.
L’offre de logements, du collectif aux maisons groupées en passant par les lots libres, débutera par un premier ensemble porté par Territoires Soixante-Deux. Ces 32 habitations réalisées en Vente en Etat Futur d’Achèvement (VEFA) dans le cadre d’un collectif en R+2 à R+4 assurera la transition avec les autres immeubles collectifs du quartier, tout en structurant l’entrée du site. Ils seront destinés à la location. Parallèlement, 34 autres logements collectifs en accession, dont il reste encore à déterminer le promoteur seront érigés.
Du côté des maisons groupées en accession aidée, Coopartois porte la construction de 69 logements. Au menu, type 3 et 4 pourront héberger un public familial. Il sera laissé la possibilité à une dizaine d’eux de muter en habitat participatif. Enfin, les 54 lots libres devront se conformer à un cahier de prescriptions architecturales. Ils disposeront d’une superficie moyenne comprise en 350 et 400 m2.
Pour rendre agréable ce futur lieu de vie, les différentes typologies de voies bénéficieront d’aménagements paysagers, alternant noues, massifs et zones plus largement végétalisées.

Travaux mi-2020

Pour l’heure, les études se poursuivent pour affiner la proposition. Une réunion publique est d’ores et déjà programmée au 3ème trimestre de l’année. Suivra le dépôt du permis d’aménager de la phase 1, puis du permis de construire d’un premier programme de logements collectifs. Les premiers coups de pioche sont attendus mi-2020 pour la viabilisation, au 4ème trimestre 2020 pour les logements.