Difficultés rencontrées par les chefs d’entreprise Source : Enquête trimestrielle de conjoncture CCI Hauts-de-France

Difficultés rencontrées par les chefs d’entreprise Source : Enquête trimestrielle de conjoncture CCI Hauts-de-France

Conjoncture : les dirigeants prudents pour la fin d’année

Si l’activité a été dynamique au cours de l’été grâce, notamment à la bonne tenue de l’activité du second oeuvre, les professionnels du BTP orientent leur prévision à la baisse pour la fin d’année. 

Chaque trimestre, la CCI Hauts-de-France interroge les dirigeants du BTP. Fin septembre dernier, “selon les professionnels, l’activité du secteur s’est bien portée durant la période estivale avec un solde d’opinion* à 57% en hausse de 3 points par rapport au printemps”. Si l’on se penche par secteur d’activité, le second oeuvre se démarque. Il affiche un solde d’opinion de 33%. En revanche, la dynamique s’est essoufflée pour les travaux publics et dans une moindre mesure pour le gros oeuvre. 

Trésorerie en tension

Du côté des trésoreries, si la situation s’améliore avec un solde d’opinion en hausse de 20 points, un dirigeant sur deux éprouve encore des difficultés à ce poste. Cela est plus particulièrement vrai dans les travaux publics puisqu’aucune des personnes interrogées n’estime voir une amélioration. Bonne nouvelle, 20% des représentants du second oeuvre voient quant à eux un rétablissement de leur trésorerie. Plus globalement, 48% des entrepreneurs déclarent rencontrer des difficultés de trésorerie. C’est un peu moins qu’il y a un an, où ils étaient 56% à souffrir de ce problème. 


*Pour effectuer son étude, la CCI calcule la différence entre les opinions positives et les opinions négatives. Le solde ou résultat constitue l’indicateur.

L’emploi toujours problématique 

L’étude menée par la CCI explique que “malgré les bons résultats enregistrés ce trimestre, la situation de l’emploi s’est détériorée avec un solde d’opinion en baisse de 10 points”. Celui-ci avait pourtant connu une belle progression en juin dernier puisque 25% des dirigeants voyaient la situation s’améliorer sur ce front. Ils sont donc prudents pour la fin d’année avec un solde d’opinion à +5%.

Après la trésorerie, les difficultés de recrutement sont la seconde problématique pour 37% des professionnels du BTP. 

L’étude relève également que la baisse du chiffre d’affaires concerne 29% des patrons tandis que les problèmes d’impayés concernent près d’un quart des dirigeants.

Enfin, “les dirigeants du BTP sont moins optimistes pour les perspectives de fin d’année avec un solde d’opinion à 25%, en recul de 9 points”. 

 

Repères

48% des entrepreneurs déclarent rencontrer des difficultés de trésorerie

29% des entrepreneurs déclarent rencontrer une baisse du chiffre d’affaires

37% des entrepreneurs déclarent rencontrer des problèmes de recrutement