La durée de vie du nouveau four de l’usine Saint-Gobain d’Aniche est estimée à 20 ans

La durée de vie du nouveau four de l’usine Saint-Gobain d’Aniche est estimée à 20 ans

Aniche-Emerchicourt- Saint-Gobain : Chaud devant !

Depuis septembre 2016, il fait de nouveau très chaud dans l’usine Saint-Gobain d’Aniche. Et personne ne s’en plaint. Il y a quatre ans, le géant du verre – 150 000 employés dans le monde – avait été contraint de stopper son «float» nordiste de production verrière. Les perspectives de reprise dans le secteur du bâtiment et de l’automobile l’ont incité à investir 30 millions d’euros dans la rénovation d’une nouvelle ligne, désormais plus productive et moins gourmande en énergie. Mais aussi mixte : sur les 600 tonnes de verre produit chaque jour par le four d’Aniches, 70% de la production est actuellement destinée aux professionnels du bâtiment, le reste étant pour l’automobile. Une proportion qui peut s’inverser en fonction de la conjoncture. La ligne de production de l’usine fournit déjà un quart du verre utilisé dans le bâtiment en France.
Les verres « bâtiment » produits dans l’usine trouvent trois grandes applications : vitrages pour les fenêtres et les vérandas lors de constructions neuves ou de chantiers de rénovations thermiques, façades vitrées de bâtiments tertiaires comme les murs-rideaux et enfin, aménagements intérieurs et décoration comme les cloisons vitrées des bureaux.
Le défi pour le site nordiste se situe aussi du côté de l’innovation : mettre au point un verre encore plus fin et toujours plus résistant. Une avancée technologique qui rendrait la pose de fenêtres pour les pros du bâtiment beaucoup plus facile.